NOUVELLES

Un suspect pédophile parmi les plus recherchés par le FBI arrêté et inculpé

23/04/2013 04:19 EDT | Actualisé 23/06/2013 05:12 EDT

Un ex-instituteur soupçonné de pédophilie, qui faisait partie de la liste des 10 personnes les plus recherchées par le FBI, a été inculpé mardi pour possession et production de pornographie pédophile, trois jours après son arrestation au Nicaragua.

Après une cavale de cinq ans, Eric Justin Toth, 31 ans, a brièvement comparu devant une cour de Washington et reste détenu jusqu'à une audience préliminaire le 23 mai prochain.

L'homme qui avait remplacé Oussama Ben Laden dans la liste des 10 personnes les plus recherchées par la police fédérale américaine est soupçonné d'avoir pris des images sexuellement explicites de deux jeunes garçons dont l'un de moins de douze ans, dans une résidence privée et dans l'école élémentaire où il enseignait.

L'enquête doit déterminer l'ampleur de son activité et le nombre de ses victimes, avait indiqué auparavant devant la presse Ronald Machen, procureur du District de Columbia alors que Valerie Parlave, directrice adjointe du FBI à Washington, lançait un appel au public pour qu'il fournisse tout renseignement sur ce "prédateur d'enfants".

L'homme risque un minimum de quinze ans de prison et un maximum de trente ans pour production de pornographie infantile, et un maximum de 20 ans pour possession.

C'est la première fois qu'un individu visé par de telles charges est placé sur la liste des 10 personnes les plus recherchées par le FBI. Cela s'explique par le fait qu'il était en fuite et parce qu'il représentait un danger pour les enfants, en raison de son habileté à les approcher, a indiqué le FBI.

L'instituteur qui enseignait à des CE2 s'était échappé lorsque les responsables d'une école privée très chic de la capitale avaient découvert en juin 2008 les photos dans l'appareil mis à la disposition de l'enseignant.

Une récompense de 100.000 dollars avait été offerte pour tout renseignement amenant à sa capture et son portrait avait été affiché dans des lieux publics.

Peu après sa fuite, Eric Toth avait simulé une intention de suicide en laissant une lettre dans une voiture à l'aéroport de Minneapolis (Minnesota, nord) mais avait circulé dans plusieurs Etats du pays.

C'est sur la base d'un renseignement parvenu en avril que l'ancien instituteur a été interpellé et placé en détention samedi dans la ville d'Esteli, au nord du Nicaragua.

Il y vivait sous une fausse identité, depuis une période de temps et avec des moyens financiers que l'enquête doit encore préciser.

FBI et justice se sont félicités de la coopération entre les agences américaines et les autorités du Nicaragua dans cette affaire.

ff/lor

PLUS:afp