NOUVELLES

Scandale sexuel du Maple Leaf Gardens: nouvelles accusations contre Stuckless

23/04/2013 06:26 EDT | Actualisé 23/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - L'homme lié au scandale sexuel du Maple Leaf Gardens fait désormais face à 11 chefs d'accusation d'agressions sur de jeunes garçons, alors que de nouvelles victimes sont sorties de l'ombre.

Gordon Stuckless est confronté à un total de 45 accusations, après que plusieurs hommes eurent déclaré, ces derniers mois, s'être fait agresser, il y a de cela plusieurs décennies.

La police de Toronto a indiqué que l'accusé avait été enseignant et bénévole dans des clubs sportifs dans les années 1960 et 1970.

Stuckless se liait d'amitié avec des garçons âgés entre 8 et 12 ans pour ensuite les agresser sexuellement en différents endroits des environs de Toronto et du nord de la ville, a indiqué la police torontoise.

L'homme doit comparaître à nouveau le 3 mai.

Stuckless, âgé de 63 ans, avait déjà été condamné en 1997 relativement à des agressions sexuelles sur 24 garçons; des faits remontant à ses années de service au Maple Leaf Gardens de Toronto, entre 1969 et 1988.

La police de Toronto a déposé une première série d'accusations en février. Stuckless était alors sous le coup de six chefs d'accusation d'attentat à la pudeur, d'agression et de possession d'une arme ou d'une imitation.

En mars, les autorités sont revenues à la charge en déposant neuf autres chefs d'accusation d'attentat à la pudeur sur un homme, cinq de grossière indécence et un d'agression sexuelle.

Cinq jours plus tard, les policiers de la région de York ont à leur tour accusé Stuckless de cinq chefs d'accusation d'agression sexuelle, quatre de grossière indécence et deux d'attentat à la pudeur sur un homme.

Les plus récentes accusations, déposées mardi par la police de Toronto, comportent six chefs d'accusation d'attentat à la pudeur sur un homme, quatre de grossière indécence et un autre d'agression sexuelle.

PLUS:pc