NOUVELLES

L'industrie éolienne se mobilise

23/04/2013 05:06 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT

Une trentaine d'élus et de représentants de l'industrie éolienne pressent le gouvernement Marois d'annoncer l'appel d'offres de 700 mégawatts, auquel s'était engagé l'ancien gouvernement libéral.

Ces derniers soutiennent qu'il est urgent d'agir afin de préserver les emplois et l'expertise de cette industrie en pleine croissance. Plusieurs régions du Québec, précisent-ils, misent sur cette filière pour leur développement économique.

« Il y a 1200 emplois qui doivent être sauvegardés. Les carnets de commandes, à l'été 2015, malheureusement seront vides, et on doit s'assurer que ça va continuer. On doit développer cette énergie-là. On doit s'assurer que ça continue au niveau de l'expertise », défend Éric Bellemare, du fabricant d'éoliennes Marmen.

Lui et ses confrères rappellent que le gouvernement Marois a toujours maintenu qu'il soutiendrait cette industrie. À cet effet, la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, réplique qu'une annonce devrait avoir lieu dans quelques semaines.

« On l'a affirmé. On pense qu'il y a de l'avenir pour l'éolien à Québec et on veut maintenir l'industrie manufacturière au Québec. C'est une industrie, qui est porteuse de développement économique, particulièrement pour les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie et c'est ce que nous voulons maintenir », a-t-elle déclaré.

Cette réponse ne satisfait toutefois pas les représentants de l'industrie et les élus, qui affirment entendre cette même ritournelle depuis des mois.

PLUS:rc