NOUVELLES

La Birmanie applaudit la fin des sanctions de l'Union européenne

23/04/2013 06:44 EDT | Actualisé 23/06/2013 05:12 EDT

BANDAR SERI BEGAWAN, Brunei - La Birmanie a applaudi mardi la décision de l'Union européenne de lever les sanctions politiques et économiques dont elle faisait l'objet, promettant de poursuivre son cheminement vers la démocratie.

Un diplomate birman, Aung Lynn, a indiqué aux journalistes en marge d'une rencontre de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) à Bandar Seri Begawan, la capitale de Bruneï, que la communauté internationale peut s'attendre à de nouvelles réformes, surtout dans le secteur socio-économique.

L'Union européenne a annulé toutes ses sanctions contre la Birmanie, à l'exception de l'interdit qui pèse toujours sur les ventes d'armes et d'équipements militaires qui pourraient servir à la répression interne.

Ces sanctions ciblaient plus de 800 entreprises et quelque 500 individus. Elles incluaient la suspension d'une partie de l'aide au développement.

Les sanctions étaient suspendues depuis un an, depuis que la junte militaire a remis le pouvoir à un gouvernement civil en avril 2012. L'Union européenne a dit espérer que leur annulation permanente mène à un renforcement des liens entre la Birmanie et les entreprises et organisations européennes.

La Birmanie assumera la présidence de l'ASEAN pour la première fois l'an prochain.

Par ailleurs, la télévision publique birmane a révélé mardi que le président Thein Sein a accordé une amnistie à 93 prisonniers, au lendemain de l'annulation des sanctions européennes. Cinq ou six prisonniers politiques auraient été libérés de la prison d'Insein, mais des centaines d'autres sont toujours derrière les barreaux.

PLUS:pc