NOUVELLES

Le métro Jolicoeur fermé tout l'été

23/04/2013 10:57 EDT | Actualisé 23/06/2013 05:12 EDT
Alamy

Les automobilistes ne seront pas les seuls à devoir composer avec des travaux majeurs sur leur trajet entre la maison et leur lieu de travail. Les usagers du métro devront s'adapter à la fermeture de la station de métro Jolicoeur, sur la ligne verte.

La station Jolicoeur sera complètement fermée du 6 mai au 25 août prochain, soit une période de 16 semaines, en raison de l'envergure des travaux et du volume de démolition requis par les travaux. Les travaux nécessiteront la destruction de dalles de béton de l'édicule, le retrait des tourniquets et de la loge du changeur.

Les travaux visent principalement « les composantes structurales, architecturales, mécaniques et électriques de la station ». La Société de transport de Montréal (STM) procédera à l'amélioration des composantes suivantes :

  • Réfection des dalles structurales de l'édicule et du béton sous les voies
  • Réparation des poutres de béton au-dessus de la voie
  • Modernisation des revêtements de sol
  • Remplacement des marches en granite et des garde-corps en verre
  • Remise à neuf de la fenestration
  • Bonification de l'éclairage intérieur et extérieur
  • Réfection des trottoirs aux abords de la station
  • Aménagement paysager
  • Divers travaux électriques et mécaniques

La STM invoque des raisons de sécurité pour les usagers du métro comme pour son personnel. De plus, les travaux généreront beaucoup de bruit et de poussière.

Un service de navettes, composé de deux circuits d'autobus, sera mis sur pied afin de pallier la fermeture de la station de métro Jolicoeur. Le premier circuit reliera la station Jolicoeur à Verdun et le second reliera les stations Jolicoeur et Monk. Les autobus prendront les usagers aux diverses stations de métro, mais n'effectueront pas d'arrêt entre les stations « afin de maximiser l'efficacité du service ».

Une nécessaire cure de jeunesse

La STM souligne que plusieurs éléments structurels de la station, inaugurée en 1978, ont atteint leur durée de vie utile. Elle entend ainsi profiter de la période estivale, qui entraîne une baisse de l'achalandage, afin de procéder à la réfection de la station et de la rouvrir à temps pour la rentrée scolaire.

La STM précise qu'elle ne ferme complètement une station qu'en dernier recours. « La fermeture d'une station fait toujours l'objet d'une étude approfondie de la situation et la décision de fermer la station n'est retenue qu'une fois que toutes les autres pistes de solution ont été écartées », précise le communiqué de la société.

Les stations Georges-Vanier, Charlevoix, Côte-Sainte-Catherine et Villa-Maria ont subi le même sort au cours des dernières années. « Le vieillissement des infrastructures du réseau du métro explique que ces situations surviennent plus souvent qu'autrefois », conclut le communiqué de la STM.