NOUVELLES

Un conseiller de la FIFA renonce à son poste à la commission anti-corruption

22/04/2013 11:32 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT

GENÈVE - Un des principaux conseillers de la commission anti-corruption de la FIFA a démissionné, affirmant que l'organisme n'a pas réussi à changer sa culture dans la foulée des scandales de corruption.

L'organisme international à but non lucratif TRACE a révélé que sa présidente Alexandra Wrage a renoncé à son poste au comité consultatif de la FIFA présidé par le professeur de droit suisse Mark Pieth.

L'organisme a précisé que la FIFA «demeure la société fermée qui a contribué à ses problèmes.»

Le comité de Pieth a tenu sa dernière réunion la semaine dernière en Suisse avant le congrès des 209 nations membres de la FIFA.

Les membres de la FIFA se réuniront le 31 mai à l'île Maurice pour approuver une série de réformes présentées par le comité exécutif du président Sepp Blatter, dont le rejet de certaines propositions de modernisation ont frustré Wrage.

Pieth a dit que son groupe s'attend à faire «une surveillance intensive» de la façon dont la FIFA mettra en œuvre les réformes dans la prochaine année.

PLUS:pc