NOUVELLES

Syrie: des combattants d'élite du Hezbollah mènent la bataille à Qousseir (ONG)

22/04/2013 06:33 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT

Des combattants d'élite du Hezbollah chiite libanais, allié indéfectible du régime syrien, mènent la bataille contre les rebelles dans la région syrienne de Qousseir frontalière du Liban, a affirmé lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"C'est le Hezbollah qui mène la bataille de Qousseir, avec ses forces d'élite", a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire Rami Abdel Rahmane.

"Ce ne sont pas nécessairement des combattants venus du Liban. Il s'agit de combattants du Hezbollah des villages chiites du côté syrien et qui sont habités par des Libanais", a-t-il précisé.

Samedi et dimanche, l'armée syrienne, épaulée par les membres du Hezbollah, a pu reprendre le contrôle de plusieurs villages stratégiques aux alentours de Qousseir, dans la province centrale de Homs, faisant craindre aux militants la prise de cette place forte de la rébellion depuis plus d'un an.

Les combats se poursuivaient entre rebelles d'un côté et combattants du Hezbollah et troupes syriennes de l'autre dans la même région, tuant deux insurgés, selon l'OSDH.

Le régime de Bachar al-Assad veut contrôler à tout prix toute la région de Qousseir, sur la route reliant Damas au littoral.

L'opposition syrienne a sommé le Hezbollah dimanche de "retirer immédiatement ses forces du territoire syrien", soutenant que l'implication du parti chiite "pourrait entraîner le Liban et la région dans un conflit ouvert aux conséquences destructrices".

Le Hezbollah a soutenu dans le passé que des membres du parti combattant à Homs étaient des habitants chiites résidant dans des villages côté syrien et qui ne faisaient que "se défendre" face aux rebelles. Depuis l'intensification de la bataille de Qousseir, il ne fait aucun commentaire.

L'implication du Hezbollah selon les opposants provoque des débordements à la frontière libanaise.

Depuis une semaine, les rebelles tirent en effet en direction de la région chiite du Hermel, bastion du Hezbollah à 15 km de la frontière, affirmant riposter à la participation du parti aux combats en Syrie. Plusieurs obus se sont abattus dans la région.

L'ONG Human Rights Watch a appelé lundi régime et rebelles à cesser leurs "attaques sans discernement à travers la frontière avec le Liban".

Depuis plusieurs mois, le Liban est touché par des tirs venant de l'armée syrienne, qui dit poursuivre les rebelles s'inflitrant dans le pays voisin.

ram/sk/tp

PLUS:afp