NOUVELLES

Procès Laliberté : le jury délibère

22/04/2013 12:16 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT

Le jury a commencé à délibérer au procès de Pierre-Olivier Laliberté. Les 11 jurés doivent déterminer s'il est coupable ou non du meurtre avec préméditation de Michaël Cadieux, 19 ans, survenu dans le quartier Saint-Sauveur à Québec, en juin 2011.

Pierre-Olivier Laliberté est aussi accusé de tentative de meurtre sur la copine de la victime, Barbara Fortin Saint-Pierre, qui avait 17 ans au moment du drame.

C'est une preuve d'ADN qui a permis de le lier au crime. Son profil génétique a été retrouvé sous les ongles de la survivante.

Le jury doit déterminer s'il s'agit bien de l'ADN du tueur. La défense prétend que l'ADN de Pierre-Olivier Laliberté a pu se retrouver sur Barbara Fortin Saint-Pierre une semaine plus tôt alors que l'accusé et la jeune femme s'étaient rencontrés.

Coupable de voies de fait

Lors du procès, le jury n'a pas été informé de la raison pour laquelle le profil génétique de Pierre-Olivier Laliberté se retrouvait dans la banque nationale de données génétiques.

C'est que le jeune homme a dû fournir un échantillon d'ADN à l'été 2011 après avoir plaidé coupable dans une affaire de violence conjugale. Il avait fracturé un os du visage de son ex-conjointe d'un coup de poing en août 2010. Pierre-Olivier Laliberté a été condamné en juillet 2011 à une peine de 12 mois à purger dans la collectivité. Le juge avait aussi exigé qu'il fournisse son ADN.

Il a été arrêté peu de temps après, soit environ quatre mois après le drame.

Agression sauvage

Au petit matin du 12 juin 2011, un intrus s'est introduit dans l'appartement de Michaël Cadieux et Barbara Fortin Saint-Pierre, sur la rue de l'Aqueduc, à Québec. Le couple dormait au moment de l'effraction.

Le suspect a asséné 14 coups de couteau à Michaël Cadieux, dont un mortel au thorax. Barbara Fortin Saint-Pierre a survécu après avoir reçu13 coups de couteau. Lors de son témoignage, elle a raconté avoir tenté d'étrangler de toutes ses forces l'agresseur en l'agrippant au cou.

Rappelons que Pierre-Olivier Laliberté était une connaissance de Barbara Fortin Saint-Pierre. Une semaine avant le drame, il s'était rendu chez la jeune femme pour acheter du cannabis. Ils avaient fumé un joint ensemble.

Barbara Fortin Saint-Pierre a dit ne pas avoir reconnu son agresseur.

PLUS:rc