NOUVELLES

Ontario: les conservateurs veulent soumettre les libéraux à un vote de défiance

22/04/2013 11:17 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les progressistes-conservateurs ontariens, qui songent à introduire une motion de censure contre le gouvernement libéral minoritaire en raison de la saga des projets de centrales thermiques annulées, cherchent essentiellement à faire un coup de publicité, ont dénoncé les partis d'opposition, lundi.

En se défendant de vouloir faire de cette motion une campagne de publicité comme il l'a fait, le Parti progressiste-conservateur confirme qu'il s'agit bel et bien de cela, s'est moqué le leader des libéraux à Queen's Park, John Milloy.

Le porte-parole conservateur en matière de finances, Peter Shurman, a affirmé que l'opposition officielle n'avait plus confiance envers le gouvernement en raison des récentes révélations du vérificateur général au sujet de l'annulation de la construction de la centrale au gaz naturel de Mississauga.

Le vérificateur général de Queen's Park, Jim McCarter, a conclu la semaine dernière que cette décision avait coûté 85 millions $ de plus que les 190 millions $ estimés par le gouvernement McGuinty.

Les néo-démocrates, qui ont condamné à répétition le gouvernement libéral dans le dossier des centrales au gaz naturel, n'ont pas précisé s'ils soutiendraient la motion de défiance.

Les trois partis doivent s'entendre pour demander un vote sur la motion de censure — et il y a fort à parier que les libéraux n'accepteront jamais de se rallier aux deux autres formations, a fait remarquer la leader néo-démocrate Andrea Horwath.

«Je crois que c'est surtout pour faire les manchettes et attirer l'attention, davantage qu'une motion sérieuse», a lancé Mme Horwath. «La dernière chose que les citoyens de cette province veulent, c'est (que les partis se livrent à) des joutes politiques seulement pour défrayer la chronique.»

Le Parti progressiste-conservateur estime pour sa part que les libéraux ne jouissent plus de la confiance des Ontariens et que la population souhaite un changement de gouvernement.

Le caucus conservateur dit prendre cette motion très au sérieux et veut en débattre à l'Assemblée législative avant la tenue du vote sur le budget libéral.

Le ministre des Finances, Charles Sousa, a annoncé lundi qu'il déposerait son budget le jeudi 2 mai.

PLUS:pc