NOUVELLES

La Serbie semble sur le point de normaliser ses relations avec le Kosovo

22/04/2013 07:48 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT

BELGRADE, Serbie - Le gouvernement serbe a approuvé lundi une entente négociée avec l'aide de l'Union européenne afin de normaliser ses relations avec la province sécessionniste du Kosovo.

Cette entente devrait mettre fin à des années de tensions et permettre aux deux rivaux de se rapprocher d'une éventuelle accession à l'Union européenne.

Des milliers de Serbes kosovars sont rapidement descendus dans les rues pour dénoncer l'accord et accuser leurs dirigeants de les avoir trahis.

Le gouvernement a approuvé cette entente à l'unanimité lors d'une séance extraordinaire et les ministères ont reçu ordre de la mettre en oeuvre, a indiqué le porte-parole gouvernemental Milivoje Mihajlovic.

Les premiers ministre de la Serbie et du Kosovo avaient conclu, vendredi à Bruxelles, une entente qui place les Serbes du Kosovo sous l'autorité du leadership albanais ethnique de la province. En revanche, la minorité serbe obtient une autonomie importante au Kosovo.

Après l'approbation serbe, la commission exécutive de l'UE a recommandé lundi l'ouverture de discussions avec la Serbie concernant son éventuelle accession au bloc. La commission a notamment reconnu que la Serbie a pris des mesures visibles en vue d'améliorer ses relations avec le Kosovo de manière durable.

Le Kosovo a proclamé son indépendance en 2008. La Serbie a promis de ne jamais la reconnaître, et les dirigeants serbes se sont empressés de dire que le plus récent accord ne change rien à cette position.

On ne sait pas comment l'accord sera mis en application dans le nord du Kosovo, où les leaders serbes partisans de la ligne dure rejettent formellement toute soumission aux dirigeants albanais de Pristina. À Mitrovica, des Serbes kosovars ont promis d'empêcher la mise en oeuvre de l'entente et annoncé leur intention de créer leur propre zone autonome dans le nord du pays.

Certains nationalistes affirment que le Kosovo est le berceau médiéval de l'identité serbe.

PLUS:pc