NOUVELLES

Japon: des experts prévoit une désaffectation de Fukushima dans plus de 40 ans

22/04/2013 07:07 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT
Getty Images
The unit No. 1 (L) and No. 2 reactor buildings of the crippled Fukushima Dai-ichi Nuclear power plant are seen through a bus window in Ota on December 29, 2012. The clean-up at Fukushima after its tsunami-sparked nuclear meltdowns is an 'unprecedented challenge' Japan's prime minister Shinzo Abe told workers during a tour of the plant. AFP PHOTO / Itsuo Inouye / POOL (Photo credit should read ITSUO INOUYE/AFP/Getty Images)

TOKYO - Le Japon devrait prendre plus de temps que les 40 ans projetés afin de désaffecter la centrale nucléaire Fukushima, touchée par le tsunami qui a frappé le pays en 2011. Selon un comité des Nations unies (ONU) qui suit de près les activités nucléaires, il est important d'améliorer la stabilité de la centrale.

Le responsable de l'équipe de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Juan Carlos Lentijo, a indiqué, lundi, que les dommages physiques de la centrale Fukushima Dai-ichi sont tellement complexes qu'il est impossible de prédire combien de temps l'assainissement radioactif peut durer.

Le gouvernement et l'opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power Co. (TEPCO), ont prévu que l'assainissement radioactif pourrait prendre jusqu'à 40 ans. Ils doivent encore mettre au point les moyens techniques nécessaires pour faire fonctionner la centrale avec un taux de radiation très élevé, pour localiser et retirer le combustible fondu. Les réacteurs doivent rester froids et la centrale doit demeurer sécuritaire et stable. Ces efforts pour assurer la sécurité de tous, devraient ralentir le processus.

Juste pendant les dernières semaines, la centrale a souffert de près d'une douzaine de problèmes allant d'interruptions de courant et des fuites d'eau fortement radioactives issues des bassins d'eau souterrains. Lundi, TEPCO a dû arrêter le système de refroidissement d'un des bassins d'entreposage de combustible après avoir trouvé deux rats morts dans un transformateur.

Plus tôt en avril, un rat avait court-circuité un tableau de contrôle, causant une panne majeure et une perte de refroidissement d'une durée de 30 heures. M. Lentijo mentionne que l'entretien de l'eau est probablement la tâche la plus difficile de la centrale pour le moment.

TEPCO souligne que 280 000 tonnes d'eaux contaminées ont été entreposées dans des réservoirs de la centrale, et que ce nombre doublera d'ici quelques années.

INOLTRE SU HUFFPOST

Japon... Avant et après