NOUVELLES

Attentat de Boston: "Tu as entendu parler de l'explosion de Boston? C'était moi"

22/04/2013 08:41 EDT | Actualisé 22/04/2013 08:45 EDT
AP

WASHINGTON - "Tu as entendu parler de l'explosion de Boston? c'était moi", a déclaré l'un des frères Tsarnaev en s'emparant d'un véhicule qui allait servir à leur fuite après le double attentat du marathon de Boston.

Dans un procès verbal rendu public lundi, le FBI fait le récit détaillé des événements qui l'ont conduit à arrêter vendredi Djokhar Tsarnaev, 19 ans, le cadet de deux frères tchétchènes.

Si l'aîné Tamerlan, 26 ans, été tué dans la nuit de jeudi à vendredi, le plus jeune a survécu à la longue chasse à l'homme engagée par les forces de l'ordre été inculpé lundi.

Celui que le FBI a d'abord baptisé "Bomber 2" portait une "casquette de base-ball blanche, un sweat-shirt à capuche gris, une veste légère noire et un pantalon sombre" le 15 avril aux abords de la ligne d'arrivée du marathon de Boston. Djokhar, entré aux Etats-Unis le 12 avril 2002, est naturalisé américain.

Après la double explosion qui a fait 3 morts et plus de 200 blessés, les agents du FBI ont épluché les images des spectateurs et des caméras de surveillance et ont remarqué parmi les spectateurs les deux frères portant d'"imposants sacs à dos".

Onze minutes avant la première explosion qui a eu lieu à 14H49, les deux hommes marchent sur Boylston Street, en direction de la ligne d'arrivée du marathon. "Bomber 2 est quelques mètres derrière" son frère identifié comme "Bomber 1", raconte l'agent spécial du FBI Daniel Genck, dans le procès-verbal.

Sur une vidéo, on voit "Bomber 1 se détacher de la foule" sept minutes avant la première explosion, et trois minutes avant que son frère fasse de même, "le pouce droit coincé sous la lanière de son sac à dos, un téléphone portable dans la main gauche".

Quinze secondes plus tard, la caméra d'un restaurant, le Forum, le prend s'arrêtant derrière une rambarde métallique parmi les nombreux spectateurs, faisant "glisser son sac à dos au sol".

Il y reste environ deux minutes, "regardant son téléphone portable" puis le "manipulant", "semblant prendre une photo", "le portant à son oreille comme s'il parlait" quelques secondes avant la première explosion. Ces détails laissent supposer un mode de déclenchement par téléphone portable et non par minuteur, comme cela avait été auparavant évoqué.

"Des explosifs, une veste noire et une casquette blanche"

--------

"Toutes les têtes se sont alors tournées vers l'est (vers la ligne d'arrivée)" en direction de la première explosion, relate l'agent du FBI dans le document ultra-détaillé de 10 pages.

"Bomber 2", lui "reste calme: il regarde vers l'est puis calmement et rapidement se met à marcher vers l'ouest, dans la direction opposée de la ligne d'arrivée. Il s'en va sans son sac à dos". "Environ, dix secondes plus tard, une explosion a lieu à l'endroit où Bomber 2 avait laissé son sac à dos".

"Je ne peux percevoir rien d'autre à cet endroit (...) qui ait pu provoquer l'explosion que le sac à dos de Bomber 2", précise M. Genck.

Dans une autre partie du PV, intitulée "les suspects émergent", l'agent spécial raconte comment les frères Tsarnaev, identifiés rapidement grâce aux registres des permis de conduire, sont sortis de l'ombre sept heures après la publication de leurs photos par le FBI, jeudi.

Vers minuit, ils s'en prennent à un automobiliste et s'emparer de sa voiture à Cambridge, à la manière d'un "carjacking". Le témoin a ensuite rapporté à la police comment l'un des deux frères était entré dans sa voiture, arme au poing, en lançant: "tu as entendu parler de l'explosion de Boston? C'était moi".

L'agresseur, dont le PV ne précise pas le nom, a enlevé le chargeur pour montrer à la victime qu'il était bien chargé, et déclaré: "je suis sérieux".

Il a ensuite été rejoint par son frère. Les deux hommes se sont faits remettre 45 dollars par l'automobiliste, sa carte bancaire et son code secret, avant de se rendre à une station-service où la victime a réussi à s'enfuir.

Quand le véhicule volé a été localisé par les policiers à Watertown, les deux hommes ont lancé deux bombes artisanales depuis de la voiture et d'autres qui n'ont pas explosé. Une autre a ensuite été retrouvée dans la voiture.

Toutes "révélaient des similarités" avec les engins utilisés lors du double attentat: "des explosifs artisanaux dissimulés dans des cocotte-minutes" de même marque et contenant des billes métalliques et des clous.

Dans la chambre universitaire de Djokhar, le FBI a saisi dimanche "des explosifs, une veste noire et une casquette blanche semblables à celles portées par Bomber 2".

"Bomber 1", identifié ensuite comme Tamerlan Tsarnaev, grièvement blessé dans l'échange de tirs à Watertown, est mort à l'hôpital. "Bomber 2" a quant à lui été localisé dans la soirée du 19 avril caché, dans un bateau parqué dans un jardin de Watertown.

Après "une confrontation" et des tirs, un homme, identifié par ses papiers et ses cartes de crédit comme Djokhar Tsarnaev, était "extrait du bateau" et transporté à l'hôpital.

"Il souffrait de blessures visibles, dont des blessures par balles, à la tête, à la nuque, aux jambes et à une main", a ajouté l'agent spécial qui conclut qu"il y a toutes raisons" de le poursuivre pour "utilisation d'arme de destruction massive" lors du marathon de Boston. Ce qui a été fait sur son lit d'hôpital lundi matin.

Djokhar Tsarnaev encourt la peine de mort.

INOLTRE SU HUFFPOST

Boston Marathon Explosion (GRAPHIC PHOTOS)
Les engins explosifs de l'attentat de Boston