NOUVELLES

Reprise des excursions en montgolfière à Louxor après un accident meurtrier

21/04/2013 05:55 EDT | Actualisé 21/06/2013 05:12 EDT

Les excursions en montgolfière ont repris dimanche matin à Louxor, dans le sud de l'Egypte, près de deux mois après un accident ayant tué 19 touristes, ont annoncé à l'AFP des responsables égyptiens.

Quatre excursions, auxquelles ont participé 70 touristes, ont été organisées, a dit Ahmed Abboud, le président de l'Union des sociétés de montgolfières.

"Les autorités égyptiennes ont pris des mesures de sécurité renforcées, dont un passage en revue par un ingénieur de l'aviation avant et après le décollage", a-t-il ajouté.

Le gouverneur de Louxor, Ezzat Saad, a indiqué être monté à bord de la première montgolfière "pour assurer que la situation était revenue à la normale et que les montgolfières étaient sûres".

M. Saad a précisé qu'une équipe technique du ministère de l'Aviation civile s'était rendue à Louxor pour s'assurer du respect des conditions de sécurité dans les sociétés opérant les vols en montgolfière.

"L'arrêt (des excursions) a eu un impact négatif sur nous. Ca a été une mauvaise période", a dit Yasser al-Zembili, le propriétaire de l'une de ces sociétés. "Nous espérons que les touristes reviendront pour les excursions en montgolfière avec la même affluence, sans peur".

Les activités de la société gestionnaire de la montgolfière qui s'est écrasée fin février restent toutefois suspendues.

La montgolfière, qui s'était envolée à l'aube avec 21 personnes à bord, avait pris feu puis explosé à 300 mètres d'altitude. Elle survolait la rive ouest de Louxor, une ville située à 700 km au sud du Caire qui regorge de trésors de l'époque pharaonique.

Le pilote et un touriste ont survécu en sautant de la nacelle peu avant le crash.

Selon les résultats de l'enquête préliminaire, l'explosion de la montgolfière n'était pas d'origine criminelle.

Les habitants et professionnels du tourisme à Louxor avaient craint que l'accident n'éloigne encore plus les touristes, alors que l'Egypte lutte pour relancer ce secteur-clé très affecté depuis deux ans par l'instabilité qui a suivi la révolte populaire ayant renversé Hosni Moubarak.

ht/iba/cco

PLUS:afp