Le gouvernement conservateur a décidé de marquer le Jour de la Terre en lançant lundi un portail accessible au public dans lequel se trouveront des données environnementales sensibles sur les sables bitumineux.

Ces informations seront disponibles à la suite d'une rencontre officielle du ministre de l'Environnement du Canada, Peter Kent, et son homologue albertaine, Diana McQueen, à l'Université Carleton à Ottawa.

Le portail devrait dévoiler la quantité et la qualité de l'eau, de l'air et des terrains dans la région Athabasca où se trouvent d'importants dépôts de bitume.

Ottawa veut ainsi convaincre davantage de gens que le Canada pratique un développement durable de ses ressources naturelles et que les pipelines envisagés pour transporter son pétrole hors de l'Alberta ne menacent pas l'environnement.

« Je crois qu'ils sont en quête d'accréditation sociale », déclare Megan Leslie, la porte-parole en matière d'environnement du Nouveau Parti démocratique (NPD).

La prise de position du gouvernement fédéral contraste avec celles du passé lors des Jours de la Terre.

Des milliers de personnes avaient manifesté en 2012 dans plusieurs villes canadiennes, dont Montréal, pour dénoncer la décision d'Ottawa de modifier des lois environnementales et se retirer du protocole de Kyoto.