NOUVELLES

Algérie: manifestations pour le 33e anniversaire du printemps berbère

21/04/2013 07:32 EDT | Actualisé 21/06/2013 05:12 EDT

Plusieurs manifestations ont eu lieu samedi dans les principales villes de Kabylie, Tizi Ouzou, Béjaïa et Bouira, pour marquer le 33e anniversaire du "printemps berbère", ont rapporté dimanche les journaux algériens.

En avril 1980, le "printemps berbère" avait été marqué par de nombreuses manifestations pour la défense de la culture amazigh, essentiellement en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger et foyer traditionnel de contestation.

Samedi, les manifestants ont scandé des slogans réclamant en particulier que le tamazight, reconnu "langue nationale" en 2002, devienne une langue officielle au même titre que l'arabe.

Ces manifestations organisées à l'appel du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition) et du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK, non reconnu), ont rassemblé des milliers de personnes et se sont déroulées sans incidents, selon la presse.

En revanche, une manifestation similaire d'étudiants a été empêchée par la police à Alger.

Et le Congrès mondial amazigh (CMA) a annoncé que son vice-président, e Marocain Khalid Zirari, avait été interpellé samedi par la police à Tizi Ouzou (110 km à l'est d'Alger), après avoir pris la parole au cours de la manifestation organisée par le MAK.

Arrêté parce que "les étrangers n'ont pas le droit de s'exprimer lors de manifestations publiques en Algérie", "M. Zirari a passé la nuit en détention au commissariat central de Tizi Ouzou. Il va être expulsé dans l'après-midi vers le Maroc", a précisé dimanche à l'AFP un dirigeant du CMA, Hocine Azem.

Le CMA, qui oeuvre pour la promotion de la culture amazigh, a été fondé en 1995 lors d'une réunion en France d'un groupe de défenseurs de la culture berbère.

abh/fc

PLUS:afp