NOUVELLES

Nucléaire: l'Iran réaffirme son intention de coopérer avec l'AIEA

20/04/2013 01:33 EDT | Actualisé 20/06/2013 05:12 EDT

L'Iran a réaffirmé samedi son intention de poursuivre sa coopération avec l'Agence de l'ONU sur le nucléaire, après la préoccupation exprimée par les grandes puissances sur son programme controversé.

"L'Iran est un membre engagé dans l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et va poursuivre sa coopération" avec cette organisation, a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne, Ramin Mehmanparast, cité par l'agence Isna.

"L'Iran, l'un des premiers pays signataires du Traité de non prolifération (TNP), adhère à ses obligations dans le cadre du Traité", a-t-il dit, rappelant que les activités nucléaires de Téhéran étaient surveillées par l'AIEA.

Vendredi, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France) avaient exprimé leur "préoccupation" face aux programmes nucléaires de l'Iran et de la Corée du Nord dans le cadre des travaux de suivi du TNP.

Selon eux, "la poursuite de certaines activités nucléaires de l'Iran" est contraire "aux résolutions du Conseil de sécurité et à celle du Conseil des gouverneurs de l'AIEA".

Les puissances occidentales et Israël soupçonnent l'Iran de chercher à fabriquer avec l'uranium enrichi l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que dément Téhéran qui répète qu'il n'ira pas au-delà de ses obligations dans le cadre du TNP.

En raison de son refus de suspendre ses activités sensibles, l'Iran est soumis à des sanctions de l'ONU qui ont été renforcées unilatéralement par un embargo bancaire et pétrolier de l'Union européenne et des Etats-Unis.

Les deux dernières rencontres entre l'Iran et les cinq puissances et l'Allemagne à Almaty, fin février et début avril, n'ont pas permis de sortir de l'impasse.

mia/mod/cyj/tp

PLUS:afp