NOUVELLES

Des manifestants empêchés de se rassembler Place de la perle à Manama

20/04/2013 12:26 EDT | Actualisé 20/06/2013 05:12 EDT

Les forces de l'ordre ont dispersé par la force des centaines de manifestants chiites qui voulaient se rassembler samedi Place de la perle à Manama pour protester contre la tenue du Grand prix de F1 de Bahreïn, ont rapporté des témoins.

Les policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes pour empêcher les protestataires d'avancer vers ce haut lieu de la contestation des chiites qui avait démarré en février 2011 dans le sillage du Printemps arabe.

Ils ont pourchassé certains manifestants qui fuyaient les jets de bombes lacrymogènes dans les rues latérales de la place dont les accès ont été interdits par un dispositif de sécurité.

Le secteur a été survolé par un hélicoptère des forces de sécurité.

Selon d'autres témoins, la police a renforcé sa présence autour de villages chiites proches de Manama. Certains manifestants ont tenté d'attaquer les policiers avec des cocktails Molotov et de placer des clous sur la chaussée pour empêcher leurs véhicules de les poursuivre.

En dépit de ces escarmouches, l'accès au circuit de Sakhir, au sud de Manama a été libre et de nombreux spectateurs s'y sont rendus pour les essais et la pole position.

Le Collectif du 14 février, un groupe chiite radical, avait appelé à la manifestation de samedi en invitant, sur les réseaux sociaux ses partisans, à revenir sur la Place de la perle.

str/mh/tp

PLUS:afp