NOUVELLES

Washington s'alarme de dérives autoritaires dans des pays du Printemps arabe

19/04/2013 03:06 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

Les espoirs de démocratisation nés du Printemps arabe en 2011 risquent d'être anéantis par des régimes autoritaires, ont averti les Etats-Unis vendredi dans leur rapport annuel mondial sur les droits de l'homme.

"L'espoir aux premiers jours du Réveil du monde arabe a buté sur les dures réalités de transitions contestées et incomplètes", écrit le département d'Etat américain dans son rapport 2012 présenté par le secrétaire d'Etat John Kerry.

La diplomatie américaine s'en prend notamment à des "régimes autoritaires qui ont systématiquement réprimé le développement de sociétés civiles et d'institutions démocratiques", citant --sans toutefois les placer sur le même plan-- la Syrie, le Yémen, Bahreïn, l'Irak ainsi que l'Egypte et la Libye.

Le département d'Etat se félicite cependant de "percées démocratiques encourageantes", comme en Tunisie.

En septembre 2012, en pleine vague de manifestations anti-américaines dans le monde arabe, le président Barack Obama avait salué devant l'Assemblée générale de l'ONU le "progrès" que représentait selon lui le Printemps arabe. Il avait brossé à l'époque un tableau plutôt optimiste des révolutions démocratiques sans précédent qui ont renversé des régimes autoritaires dans des pays arabes depuis le début de 2011.

jkb-nr/sam

PLUS:afp