NOUVELLES

Un responsable gouvernemental tué à Damas, victimes dans la province de Homs

19/04/2013 01:31 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Des hommes armés ont tué un responsable gouvernemental dans un restaurant de Damas, la capitale syrienne, ont annoncé vendredi les médias officiels du régime et des militants, alors que les affrontements entre les troupes fidèles à Bachar al-Assad et les rebelles ont fait 18 victimes à Homs, près de la frontière entre le Liban et la Syrie.

Le représentant du gouvernement syrien, Ali Ballan, a été assassiné tard jeudi soir à Mazzeh, un quartier à l'ouest de la capitale, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). M. Ballan était notamment responsable des communications au sein du ministère des Affaires sociales, a indiqué l'organisation humanitaire installée en Grande-Bretagne.

L'agence de presse officielle SANA a rapporté que des «terroristes» — le terme employé par le régime de Bachar al-Assad pour qualifier les rebelles — avaient ouvert le feu sur le alors qu'Ali Ballan dînait dans un restaurant. Le décès de l'homme a été constaté sur les lieux.

Pendant ce temps, un peu plus au nord, dans la province de Homs, de violents affrontements faisaient toujours rage à proximité de la frontière libano-syrienne. Des tirs de mortier ciblant la ville de Homs, troisième en importance au pays, ont fait 18 morts, d'après les informations de l'OSDH.

La veille, les rebelles syriens s'étaient emparés d'une base militaire dans cette province stratégique qui assure le lien entre la capitale, Damas, et le Liban, où se trouve un des principaux alliés du régime de Bachar el-Assad, le groupe Hezbollah.

Ce même jour, les insurgés ont pris le contrôle complet de la base de Dabaa au terme de plusieurs semaines de combats avec l'armée gouvernementale, a indiqué l'OSDH. Cette base se trouve près de la ville de Qusair, qui elle-même est à proximité d'une autoroute importante entre Damas et l'enclave côtière qui forme le coeur de la communauté alaouite.

PLUS:pc