NOUVELLES

Un projet qui permettrait d'exporter de l'électricité à NY franchit une étape

19/04/2013 03:43 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT
CP

MONTRÉAL - Hydro-Québec se réjouit de voir que le projet qui lui permettrait d'exporter et de livrer de l'électricité directement à la ville de New York a franchi une nouvelle étape, jeudi, aux États-Unis, recevant l'approbation de la Commission des services publics de l'État de New York (State Public Service Commission).

Une porte-parole de la société d'État a indiqué vendredi qu'il s'agissait là d'une excellente nouvelle puisque cette étape étant franchie, le dossier pouvait continuer à aller de l'avant.

Le projet, piloté par le promoteur privé américain Transmission Developpers Inc (TDI) et surnommé le «Champlain Hudson Power Express», prévoit l'installation d'une ligne de transport d'électricité sous-marine partant du Lac Champlain jusqu'à New York en passant par les rivières Hudson, Harlem et East pour aboutir dans le quartier Queens. La portion américaine du projet est évaluée à 2,2 milliards $.

La portion québécoise, elle, nécessiterait l'installation d'un équipement de conversion afin de permettre à l'énergie québécoise d'être transportée par le réseau américain et l'aménagement d'une ligne souterraine entre le poste Hertel, en Montérégie, et la frontière canado-américaine.

Hydro-Québec n'en est toutefois qu'à l'avant-projet dans ce dossier, des consultations devant d'abord être menées. L'éventuel trajet n'est même pas encore déterminé et les évaluations environnementales restent à faire.

Les Américains prévoient une mise en service en 2017 si tout fonctionne selon l'échéancier prévu.

Hydro-Québec négocie avec TDI pour réserver 75 pour cent de la capacité du Champlain Hudson Power Express à l'électricité québécoise. Le quart de la capacité restante serait disponible sur le marché libre pour d'autres fournisseurs.