NOUVELLES

L'étoile montante Eugenie Bouchard est la fer de lance du Canada en Fed Cup

19/04/2013 11:21 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

KIEV, Ukraine - Eugenie Bouchard croisera à nouveau le fer avec Elina Svitolina.

Bouchard, qui a récemment percé le top-100 du classement mondial, affrontera Svitolina lors du premier match de simple de la manche éliminatoire du Groupe mondial II face à l'Ukraine, samedi. La Torontoise Sharon Fichman se présentera ensuite sur le terrain pour affronter l'Ukrainienne la mieux classée en simple, Lesia Tsurenko.

Âgée de 19 ans, Bouchard avait écrasé Svitolina 6-2, 6-2 sur le gazon de Wimbledon l'été dernier lors de la finale du volet junior du prestigieux tournoi. Il s'agissait d'un premier titre international majeur pour la jeune dame originaire de Westmount, et elle avait aussi été couronnée en double.

Les deux joueuses se sont affrontées à trois reprises en carrière et Svitolina, 18 ans, a triomphé lors de leur plus récent duel — une victoire de 7-6, 5-7, 6-2 sur surface dure à Indian Wells en mars dernier.

Cette fois, elles s'affronteront sur terre battue dans le cadre du premier duel Canada-Ukraine en Fed Cup.

«Je vais devoir jouer comme je l'avais fait en finale à Wimbledon», a déclaré Bouchard lors d'une conférence téléphonique, vendredi. «Je ne l'ai jamais affrontée sur terre battue, alors ce sera un match différent.

«Je vais devoir être solide mentalement. Je sais qu'elle peut connaître des hauts et des bas.»

La nation victorieuse de cette série au meilleur de cinq rencontres se qualifiera pour le Groupe mondial II pour la compétition de 2014.

Fichman sera opposée à Svitolina et Bouchard à Tsurenko lors des simples inversés dimanche. Fichman et Gabriela Dabrowski, d'Ottawa, affronteront ensuite Yuliya Beygelzimer et Kateryna Kozlova en double.

Le pays hôte a construit un terrain de tennis intérieur temporaire en terre battue sur ce qui est habituellement un terrain de basketball.

«C'est difficile, la balle fait souvent des mauvais bonds», a noté Bouchard.

Le capitaine de la formation canadienne, Sylvain Bruneau, a qualifié les installations de petites et intimes et a mentionné que les visiteuses ne devraient pas être très intimidées.

«Le terrain n'est pas très plat, mais je sais que la même chose est arrivée aux Ukrainiennes, a-t-il expliqué. Le terrain est correct.

«Eugenie est bonne sur terre battue et Fichman est à son meilleur sur terre battue.»

Bouchard a continué sur sa lancée lors de sa première saison à temps plein chez les professionnels.

La droitière a récemment atteint les quarts de finale au tournoi de Charleston, battant en cours de route la Britannique la mieux classée Laura Robson et Samantha Stosur, classée neuvième au monde, avant de s'incliner contre Jelena Jankovic, qui occupe le 18e rang mondial.

Bouchard se retrouve présentement au 93e échelon mondial, tandis que Svitolina, qui a remporté le volet junior à Roland-Garros en 2012, pointe au 90e rang à la suite de belles victoires.

Fichman est la 125e raquette au monde, alors que Tsurenko occupe le 71e échelon.

La meilleure joueuse canadienne, la Blainvilloise Aleksandra Wozniak (67e), est sur la touche en raison d'une blessure à une épaule. Wozniak a un dossier en carrière en simple de 29-8 à la Fed Cup.

Le Canada a été dominant lors des matchs du Groupe I de la zone des Amériques en février dernier à Medellin, en Colombie. Il avait défait le Pérou, le Brésil, le Venezuela et le pays hôte pour ainsi atteindre les éliminatoires du Groupe mondial II.

Dabrowski a remporté ses trois matchs de double à sa première sortie en Fed Cup, dont le match décisif en compagnie de Fichman face au Brésil.

Le Canada a connu ses meilleurs moments en Fed Cup en 1988, atteignant les demi-finales. Il n'a pas fait partie du Groupe mondial II depuis 2011.

Dans les autres manches éliminatoires du Groupe mondial II ce week-end, la Pologne affronte la Belgique, le Kazakhstan croise le fer avec la France et la Grande-Bretagne est opposée à l'Argentine.

Dans les demi-finales du Groupe mondial, la République tchèque affronte l'Italie et la Slovaquie a rendez-vous avec la Russie.

PLUS:pc