NOUVELLES

Le secteur agricole canadien présente un excédent commercial important

19/04/2013 03:25 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - Le secteur agricole canadien présente un excédent commercial important et en pleine croissance, en grande partie grâce à une productivité accrue, selon un rapport rendu public vendredi par la Banque de Montréal (TSX:BMO).

Par ailleurs, l'expansion économique rapide des marchés émergents et l'insuffisance de la demande au sud de la frontière ont favorisé la diversification des marchés d'exportation, a indiqué le Service des études économiques de la Banque de Montréal.

La croissance de la production du secteur agricole canadien devrait demeurer stable après la bonne récolte de l'an dernier, a aussi affirmé la banque.

Néanmoins, Aaron Goertzen, économiste chez BMO Marchés des capitaux, a fait ressortir les répercussions potentielles d'une meilleure récolte aux États-Unis cette année. Alors que les conditions de sécheresse s'estompent aux États-Unis, la hausse de la production pourrait contribuer à un fléchissement des prix des produits agricoles, a affirmé M. Goertzen.

La croissance de la demande d'exportation pourrait donc s'avérer encore plus cruciale pour les prix et la rentabilité du secteur, a-t-il ajouté.

Bien que certains producteurs de la région centrale du Canada aient été confrontés à des problèmes liés à la sécheresse, l'augmentation de la demande et la hausse de la production a permis au secteur de réaliser une solide croissance de revenus en 2012, a par ailleurs indiqué Karl McLaren, directeur du secteur de l'agriculture à la Banque de Montréal.

Selon la banque, les avancées technologiques, l'amélioration des pratiques de gestion et la consolidation du secteur ont entraîné des progrès soutenus de croissance de la productivité au fil des années.

PLUS:pc