NOUVELLES

Dans un état critique, Tsarnaev ne pouvait toujours pas être interrogé

19/04/2013 05:53 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

BOSTON - Le deuxième suspect lié à l'attentat du marathon de Boston était hospitalisé dans un état critique sous haute surveillance samedi, pendant que les citoyens de la région pouvaient enfin respirer plus à l'aise et que les enquêteurs tentaient de connaître les motifs derrière cet acte terroriste.

Selon les diverses informations disponibles samedi, Dzhokhar Tsarnaev n'était pas en condition pour être interrogé moins de 24 heures après que le jeune homme de 19 ans, blessé et ensanglanté, eut été capturé alors qu'il se cachait dans un bateau garé dans la cour arrière d'une résidence de Watertown, en banlieue de Boston. Le frère aîné du suspect, Tamerlan Tsarnaev, avait été tué vendredi matin.

Le gouvernement des États-Unis a révélé qu'une équipe spécialisée dans l'interrogation de suspects importants attendait que Dzhokhar Tsarnaev soit en mesure d'être questionné.

Les autorités prévoient évoquer le risque présenté par Tsarnaev pour la sécurité publique afin de l'interroger sans d'abord l'aviser de son droit de garder le silence et d'avoir un avocat.

Selon le site web du FBI, la loi permet aux policiers confrontés à des situations où leur vie ou celle des autres est en danger de poser des questions précises aux suspects avant de leur lire leurs droits dans le but de neutraliser la menace.

Le gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, s'adressant aux médias après une cérémonie précédant le match de baseball des Red Sox de Boston, a réitéré que le suspect était dans une condition sérieuse mais stable, mais qu'il n'était probablement «pas encore capable de communiquer».

«Nous avons un million de questions à lui poser, et ces questions nécessitent des réponses», a-t-il déclaré, disant espérer que Tsarnaev survivrait.

La capture du jeune homme a mis fin à des jours d'angoisse pour Boston et le reste des États-Unis, mais le mystère entourant les motivations des deux frères tchétchènes originaires du sud de la Russie demeure entier.

Le président Barack Obama a promis que les enquêteurs résoudraient l'énigme parce que les proches des victimes méritaient d'avoir des réponses. Il a ajouté que l'arrestation de Dzhokhar Tsarnaev avait conclu un chapitre important de cette tragédie, mais que beaucoup de questions demeuraient, notamment à savoir si les deux hommes, qu'il a qualifiés de «terroristes», avaient agi seuls.

«Lorsqu'une tragédie comme celle-ci a lieu, et que la sécurité publique est à risque et que les enjeux sont considérables, c'est important de bien faire les choses. C'est pourquoi l'on doit faire attention de ne pas porter de jugements trop rapidement, pas sur les motivations de ces individus, et certainement pas sur des groupes de gens entiers», a-t-il déclaré.

Il n'a pas été précisé à quel moment Tsarnaev serait inculpé ou quels seraient les chefs d'accusation.

L'accusation la plus sérieuse que pourraient déposer les procureurs fédéraux serait l'utilisation d'une arme de destruction massive pour tuer des gens. L'accusation est passible de la peine de mort, mais la peine capitale n'est pas en vigueur dans l'État du Massachusetts.

Le bureau du défenseur public au Massachusetts a indiqué qu'il accepterait de défendre l'accusé une fois qu'il sera inculpé. Le défenseur public du Massachusetts, Myriam Conrad, a souligné qu'un avocat devrait lui être assigné dès que possible en raison «de préoccupations sérieuses concernant un possible interrogatoire».

Le dénouement est survenu quatre jours après les explosions et au lendemain de la publication, par le FBI, de photos de deux jeunes hommes captées par des caméras de surveillance. Ils étaient soupçonnés d'avoir dissimulé les explosifs dans des autocuiseurs, tuant trois personnes et en blessant plus de 180 autres près de la ligne d'arrivée de la fameuse course de 42,2 km.

Tôt vendredi matin, Tamerlan Tsarnaev, âgé de 26 ans, a été abattu à l'issue d'une fusillade et d'une poursuite automobile durant laquelle son frère cadet et lui ont lancé des explosifs en direction de policiers à partir d'un véhicule volé, selon la police. Le plus jeune des suspects est parvenu à s'échapper. Durant leur cavale, qui s'est amorcée jeudi soir, les deux frères ont tué un agent de police du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et blessé grièvement un autre agent des forces de l'ordre.

Après une énervante chasse à l'homme d'environ 24 heures et des recherches menées de maison en maison par des milliers d'officiers des équipes d'intervention d'urgence, Dzhokhar Tsarnaev a été coincé dans la cour arrière d'une résidence, où il a échangé des coups de feu avec les policiers, caché dans un bateau.

Il a été transporté sur une civière et a été hospitalisé dans un état grave, ont déclaré les responsables des forces de l'ordre. Il aurait été blessé lors d'échanges de coups de feu avec les policiers jeudi soir.

Lorsqu'il a été capturé, des résidents de Boston et des environs sont descendus dans les rues pour célébrer, en scandant «USA! USA!».

Par ailleurs, la police a annoncé que trois personnes avaient été arrêtées vendredi pour être questionnées dans un complexe résidentiel où le plus jeune suspect aurait pu avoir vécu.

PLUS:pc