NOUVELLES

Des investisseurs, dont la Caisse, dénoncent la prime au coprésident de Barrick

19/04/2013 11:37 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un certain nombre d'investisseurs institutionnels, dont la Caisse de dépôt et placement du Québec, expriment d'une seule voix leur inquiétude au sujet de la prime de 11,9 millions $ accordée au coprésident du conseil de Barrick Gold (TSX:ABX) John L. Thornton, jugeant qu'il s'agit d'un précédent au Canada.

Les huit organisations, qui comprennent des régimes de pensions au Canada et ailleurs dans le monde, s'opposent à la décision de verser une prime d'embauche à M. Thornton en plus de sa rémunération régulière.

Ces organisations disent croire qu'il s'agit d'un précédent pour une prime d'embauche à un coprésident du conseil, qui s'ajoute à d'autres formes de rémunération, lesquelles totalisent 17 millions $ en 2012.

Dans ses documents financiers, Barrick indique que M. Thornton a utilisé cette prime pour faire l'acquisition de 177 500 actions ordinaires de Barrick.

Les investisseurs ont dit avoir fait part de leurs préoccupations dans une lettre remise au président du conseil.

Ils ajoutent qu'ils voteront contre la résolution consultative en matière de rémunération de la haute direction et contre l'élection des membres au comité de la rémunération lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de Barrick, mercredi prochain.

Le groupe comprend l'Alberta Investment Management, la British Columbia Investment Management Corporation, Hermes Equity Ownership Services, l'Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public (Investissements PSP), l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada, le Régime de retraite des employés municipaux de l'Ontario (OMERS) et le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario (RREO).

L'action de Barrick Gold a clôturé vendredi à 18,65 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 21 cents par rapport à la fermeture de la veille.

PLUS:pc