NOUVELLES

Le CH verra s'il est sorti du bois contre sa bête noire au Centre Bell, samedi

19/04/2013 11:49 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT
Getty Images
MONTREAL, CANADA - APRIL 15: Alex Galchenyuk #27 of the Montreal Canadiens celebrate a goal with teammates during the NHL game against the Philadelphia Flyers on April 15, 2013 at the Bell Centre in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Francois Lacasse/NHLI via Getty Images)

MONTREAL - La victoire à l'arraché du Canadien contre le Lightning de Tampa Bay, jeudi, a requinqué le moral des troupes, principalement celui du gardien Carey Price louangé de toutes parts. Mais attendons voir.

Le Tricolore saura s'il est réellement sorti du bois, samedi, à l'occasion de la visite de sa bête noire au Centre Bell, les Capitals de Washington.

Des Caps intraitables à Montréal, où ils ont remporté leurs cinq derniers matchs et huit de leurs 10 derniers, séquence qui remonte à la saison 2009-10.

Le 9 avril, le Canadien (27-12-5) a évité d'être blanchi pour la quatrième fois de suite par eux à la maison, en s'inclinant 3-2.

«Le Centre Bell est un de mes amphithéâtres préférés», a lancé l'attaquant vedette Alex Ovechkin, vendredi.

«L'atmosphère y est incroyable, c'est un bel endroit où jouer», a-t-il ajouté, en soulignant même la bonne qualité de la glace!

L'entraîneur recrue des Caps, Adam Oates, a déridé les journalistes en confiant que son épouse assisterait au match uniquement pour les interprétations des hymnes nationaux.

«C'est très émouvant de voir les deux jeunes faire leur tour de patinoire, avec leur drapeau du Canadien, j'en pleure presque sur le banc et je n'ai pas d'enfant, a lancé Oates. J'imagine que les mères de ces jeunes doivent pleurer toutes les larmes de leur corps. C'est une expérience incroyable, un endroit particulier», a renchéri celui qui a dit conserver des souvenirs impérissables, comme joueur, de la rivalité Canadien-Bruins.

Ovechkin accorde peu d'importance tant aux succès des Capitals à Montréal qu'à la lutte dans laquelle il est impliquée pour l'obtention du trophée Maurice-Richard, à titre de meilleur buteur de la LNH.

«Le match de samedi est trop important pour nous», a noté le Russe, actuellement en tête avec 28 buts.

Les Capitals (24-18-2) luttent avec l'énergie du désespoir pour le titre de la section Sud-Est. Ils devancent de deux points les Jets de Winnipeg, neuvièmes dans l'Est. Et ils sont sur une belle lancée. Jeudi à Ottawa, les Sénateurs leur ont fait subir une première défaite en 10 rencontres (8-1-1), en l'emportant 3-1.

«Le moral demeure très bon, a dit Ovechkin. Les Sénateurs ne nous ont pas battus, nous nous sommes battus nous-mêmes. Peut-être que nous étions un peu fatigués.»

Oates a vu à ce qu'on réajuste le tir en soumettant l'équipe à une courte mais intense séance d'entraînement au Centre Bell tandis que le Canadien a eu congé d'entraînement.

L'entraîneur des Caps n'a pas voulu dire s'il ferait appel à Braden Holtby comme gardien. Holtby, mine de rien, totalise autant de victoires que Price, soit 20, tout en montrant une moyenne de buts accordés par match de 2,64 et un taux d'efficacité de 91,8 pour cent. Le 9 avril, c'est Michal Neuvirth qui a signé la victoire.

Les Capitals miseront sur le talentueux joueur de centre Niklas Backstrom, qui avait quitté le match de jeudi après avoir été atteint d'un tir. Seul le vétéran Brooks Laich est sur la touche.

Du renfort

Une victoire du CH l'assurerait presque d'amorcer les séries éliminatoires sur sa propre patinoire.

Complétant une séquence de cinq matchs en huit soirs, il pourrait accueillir des forces fraîches, en Raphaël Diaz et Colby Armstrong.

Déjà, l'entraîneur Michel Therrien a confirmé le retour dans la formation de Brandon Prust. L'ailier a été laissé de côté deux fois cette semaine, afin de ménager son épaule gauche endolorie.

Le défenseur Diaz, victime d'une commotion cérébrale le 25 février, pourrait renouer avec l'action après une absence de 26 rencontres.

L'attaquant Armstrong, lui, qui s'est blessé à une jambe le 1er avril, a failli revenir au jeu jeudi. Il a raté neuf matchs.