NOUVELLES

Boston: Obama mis régulièrement au courant, profil bas de la Maison Blanche

19/04/2013 05:48 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

Le président Barack Obama est régulièrement mis au courant des développements à Boston et a exprimé la solidarité des Etats-Unis aux responsables locaux, alors que la Maison Blanche faisait profil bas vendredi dans l'attente des résultats de la chasse à l'homme.

M. Obama, qui a réuni vendredi son équipe de sécurité nationale étendue, dont les chefs du FBI et de la CIA, dans la "Situation room", la salle de gestion des crises de la résidence exécutive, a retrouvé sa conseillère pour l'antiterrorisme Lisa Monaco dans le Bureau ovale en milieu d'après-midi pour une mise à jour, a expliqué un responsable de la présidence sous couvert d'anonymat.

"Après cette réunion, le président a appelé le gouverneur (du Massachusetts) Deval Patrick et le maire de Boston Thomas Menino, pour présenter ses condoléances" après la mort d'un policier, apparemment tué jeudi soir par les suspects du double attentat à la bombe dans cette ville trois jours plus tôt, a précisé ce responsable.

De même source, "le président a dit que le pays tout entier était solidaire des habitants de Boston et du Massachusetts, et que toutes les ressources du gouvernement fédéral resteraient à (leur) disposition jusqu'à ce que les responsables répondent de leurs actes".

M. Obama était apparu devant les caméras deux fois dans les 24 heures ayant suivi l'attentat de lundi et s'était rendu jeudi à Boston pour participer à une cérémonie oecuménique en mémoire des trois personnes tuées.

Il est resté hors de vue vendredi, alors que des milliers de membres des forces de l'ordre traquaient toujours un suspect dans la banlieue ouest de la capitale du Massachusetts, entièrement bouclée.

Le point de presse quotidien de son porte-parole Jay Carney, prévu à midi, a également été reporté "jusqu'à nouvel ordre".

tq/sam

PLUS:afp