NOUVELLES

Barrick Gold : une prime d'embauche dénoncée

19/04/2013 12:45 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

Un groupe de huit importants investisseurs institutionnels canadiens dont fait partie la Caisse de dépôt et placement du Québec conteste la prime d'embauche de 11,9 millions de dollars qui a été versée au coprésident de la Société aurifère Barrick, John Thornton, nommé en juin 2012.

Ces investisseurs dénoncent le montant de la prime, ainsi que le fait que cette prime n'est pas reliée au rendement. Ils soulignent que cela est un « précédent » qui entraîne une rémunération « disproportionnée ».

Par conséquent, le groupe indique que lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de Barrick Gold à Toronto, tous les investisseurs institutionnels qui le forment voteront contre la résolution consultative, donc plutôt symbolique, en matière de rémunération de la haute direction et contre l'élection des membres au comité de la rémunération.

Interrogée sur la question, la première vice-présidente aux affaires juridiques de la Caisse de dépôt, Marie Giguère, indique que les investisseurs institutionnels ne partent pas en campagne, mais tiennent toutefois à lancer un avertissement. « C'est une question de principe. On veut passer le message que c'est une situation qui ne devrait pas se reproduire », dit-elle.

Marie Guiguère explique que Barrick n'a pas vraiment justifié la prime accordée à son coprésident, indiquant seulement qu'il avait fait preuve de qualités de chef et possédait de grandes connaissances. Par ailleurs, la compagnie n'a pas non plus imposé d'objectifs de rendement à John Thornton, dont la rémunération a totalisé 17 millions de dollars en 2012.

En plus de la Caisse de dépôt et placement du Québec, le groupe d'investisseurs est aussi formé de l'Alberta Investment Management Corporation, de la British Columbia Investment Management Corporation, de la Hermes Equity Ownership Services, de l'Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public, de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada, du Régime de retraite des employés municipaux de l'Ontario et du Régime de retraite des enseignants de l'Ontario.

PLUS:rc