NOUVELLES

Attentat de Boston: le suspect, grièvement blessé, est à l'hôpital

19/04/2013 10:14 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

Le second suspect de l'attentat du marathon de Boston, Djokhar Tsarnaev, a été hospitalisé vendredi dans un état grave après sa capture par la police, ont annoncé les autorités.

"Le suspect est dans un état grave à l'hôpital", a déclaré lors d'une conférence de presse Ed Davis, le chef de la police de Boston.

"Les habitants de Boston et de la région peuvent être certains que la menace a pris fin", a-t-il ajouté, environ une heure après l'arrestation du jeune homme peu avant 20H45 (0H45 GMT).

"Il y a eu un appel à la police de Watertown", a raconté Ed Davis aux journalistes. "Un homme venait de sortir de sa maison après être resté à l'intérieur toute la journée, selon nos consignes. Il est sorti et a vu du sang sur un bateau dans son jardin. Il a ouvert la bâche du bateau, il a regardé à l'intérieur et a vu un homme couvert de sang".

L'homme a immédiatement prévenu la police, déclenchant l'intervention des forces de l'ordre.

Un hélicoptère, à l'aide d'une technologie infrarouges permettant de repérer les émissions de chaleur, a confirmé la présence du suspect, sous la bâche.

"Nous avons échangé des tirs avec le suspect qui se trouvait à l'intérieur du bateau, et au final, l'équipe spécialisée dans le sauvetage d'otages du FBI est entrée dans le bateau et a appréhendé le suspect, qui était toujours vivant", a précisé le policier.

Les négociateurs avaient auparavant essayé de négocier pour le faire sortir volontairement du bateau, a-t-il expliqué, mais Djokhar Tsarnaev "ne communiquait pas".

Selon Ed Davis, les deux suspects, Djokhar et son frère aîné Tamerlan, ont été repérés après le meurtre d'un policier du campus universitaire du Massachusetts Institute of Technology, jeudi soir, puis après que les frères ont pris un conducteur en otage et volé sa voiture (le conducteur a été rapidement relâché).

Tamerlan est mort de ses blessures dans la nuit de jeudi à vendredi après une très violente fusillade avec les forces de l'ordre, tandis que Djokhar parvenait à s'enfuir.

Ses mouvements dans la vingtaine d'heures qui ont suivi restaient encore confus. "Nous savons qu'il n'est pas allé directement au bateau", qui se trouve à seulement un pâté de maisons de la zone qui avait été fouillée toute la journée par la police, a dit Ed Davis.

Des traces de sang avaient été trouvées dans la voiture abandonnée par le suspect, puis dans une maison à l'intérieur du périmètre, selon lui.

En vertu d'un régime d'exception pour les "actes de terrorisme", les policiers n'ont pas lu à Djokhar Tsarnaev les droits accordés à toute personne arrêtée aux Etats-Unis, et qui incluent notamment celui de se taire, a confirmé le responsable du FBI, Rick Deslauriers.

bur-sst-ico/jca

PLUS:afp