INTERNATIONAL

Abbas va lancer les consultations pour former un gouvernement palestinien

19/04/2013 05:37 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT
AP

Le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé qu'il allait bientôt commencer les consultations pour former un nouveau gouvernement après la démission du Premier ministre Salam Fayyad.

M. Abbas, qui doit se rendre samedi en Turquie, puis en Italie et en Autriche, selon des sources officielles palestiniennes, a fait cette déclaration jeudi soir au début d'une réunion du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), en présence de M. Fayyad, qui a démissionné le 13 avril.

"Nous allons engager des consultations dans un avenir proche afin de former un gouvernement", a indiqué le président palestinien, qui a rendu hommage à l'action de son Premier ministre.

Dans un communiqué publié au terme de la réunion, le Comité exécutif a appelé à "oeuvrer à la formation d'un gouvernement d'unité nationale de personnalités indépendantes le plus tôt possible, conformément aux accords conclus avec le Hamas au Caire et à Doha", en référence aux accords de réconciliation nationale signés au Caire (avril/mai 2011) et à Doha (février 2012).

Il "rejette tout prétexte utilisé pour entraver le lancement d'un processus sérieux de réconciliation nationale, et appelle le Hamas à prendre conscience que gâcher l'occasion se présentant actuellement à la réconciliation serait une grave erreur, nuisible aux intérêts du mouvement national palestinien".

Les accords de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, au pouvoir respectivement dans les zones autonomes de Cisjordanie et dans la bande de Gaza, restés pour l'essentiel inappliqués, prévoient que les gouvernements rivaux de M. Fayyad et du Premier ministre du Hamas, Ismaïl Haniyeh, cèdent la place à un exécutif transitoire non partisan chargé d'organiser des élections.