NOUVELLES

Yémen: cinq membres d'Al-Qaïda tués par une attaque de drone (responsable tribal)

18/04/2013 01:51 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

Un chef local d'Al-Qaïda et quatre de ses partisans ont été tués lors d'attaques menées par un drone, probablement américain, dans le centre du Yémen, a indiqué jeudi un responsable tribal.

Selon ce responsable qui a requis l'anonymat, le drone a attaqué à deux reprises mercredi soir une voiture transportant des membres d'Al-Qaïda dans dans la province de Dhamar, située à environ 150 km au sud-ouest de Sanaa.

Les Etats-Unis sont les seuls à disposer de drones dans la région, où plusieurs attaques ont visé depuis le début de l'année des membres d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).

"La voiture a été touchée de plein fouet et a pris feu. Certains corps ont été entièrement carbonisés", a ajouté le responsable tribal.

Parmi les morts figure Hamid Radman, alias Abou Oussama, un chef local d'Al-Qaïda, ancien officier de police et vétéran d'Afghanistan.

Il se rendait en voiture à son village, Medhleb, dans la province de Dhamar, en compagnie de quatre de ses gardes lorsque son véhicule a été visé par le raid selon le même responsable.

L'agence officielle yéménite Saba a confirmé le raid, affirmant que "le terroriste Hamid Radman, un dirigeant local d'Al-Qaïda, a été tué dans un raid aérien, ainsi que quatre de ses gardes".

Les attaques de drones contre les militants d'Aqpa ont quasiment triplé entre 2011 et 2012, avec 53 frappes contre 18, selon le groupe de réflexion New America Foundation, basé à Washington.

Le chef de la sécurité nationale yéménite, Ali Hassan al-Ahmadi, a déclaré le 8 janvier que les frappes des drones américains se poursuivraient dans le cadre de la coopération antiterroriste entre Sanaa et Washington.

Le réseau extrémiste avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise sur l'est et le sud du Yémen, où il a regroupé ses partisans.

Aqpa est née en janvier 2009 de la fusion des branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaïda, après les coups durs portés au réseau en Arabie saoudite.

str/at/vl

PLUS:afp