NOUVELLES

Tribunal canadien des droits de la personne : l'ex-dirigeante critiquée

18/04/2013 03:15 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

Un rapport accablant du commissaire à l'intégrité du service public accuse l'ancienne dirigeante du Tribunal canadien des droits de la personne d'avoir traité incorrectement son personnel à un point tel que des employés en sont devenus malades, et que l'environnement de travail est devenu dysfonctionnel.

Les résultats d'une enquête de deux ans menée par Mario Dion sont contenus dans un rapport présenté jeudi au Parlement.

Le document révèle que le comportement de Shirish Chotalia envers certains employés et membres du tribunal représentait du harcèlement et un abus d'autorité.

Le rapport stipule que Mme Chotalia a commis de graves erreurs de gestion du personnel en adoptant un comportement intimidant et agressif, en plus d'émettre des commentaires inappropriés.

Mme Chotalia a été nommée présidente du tribunal en 2009 par le premier ministre Stephen Harper. L'avocate d'Edmonton a toutefois démissionné en novembre dernier, quatre ans avant la fin prévue de son mandat, à la suite de plusieurs controverses.

La Presse Canadienne

PLUS:rc