NOUVELLES

Le Bahreïn dit que les manifestations ne menacent pas la tenue du GP

18/04/2013 01:23 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

MANAMA, Bahreïn - Les organisateurs du Grand Prix du Bahreïn ont déclaré jeudi que les manifestations sporadiques contre la course et les protestations violentes qui frappent la nation du golfe Persique ne menacent pas la tenue du plus grand événement international du royaume.

Des groupes anti-gouvernementaux ont mis sur pied ces manifestations afin de mettre dans l'embarras les autorités, mais elles ont été limitées à des zones réputées pour leur opposition à la famille royale. Des groupes de défense des droits de l'homme utilisent aussi la course pour critiquer les arrestations arbitraires et autres abus du pouvoirs commis au Bahreïn.

Zayed Alzayani, le président du Circuit international du Bahreïn, a indiqué que les mesures de sécurité en place autour du site de l'épreuve de ce week-end ne sont pas différentes de celles mises en place dans le passé. De nombreux véhicules de police patrouillent la route menant au circuit et les gens qui s'y rendront devront passer par plusieurs points de contrôle.

Il insiste pour dire que la course de dimanche, le plus gros événements du pays avec ses 220 millions $ US de revenus générés, reçoit l'appui de la majorité des Bahreïniens. Il a ajouté que les ventes de billets étaient en hausse de l'ordre de 20 pour cent par rapport à l'an dernier.

Les organisateurs attendent 25 000 spectateurs pour la course.

PLUS:pc