NOUVELLES

Lagarde (FMI) favorable "à titre personnel" à la fin du secret bancaire

18/04/2013 02:49 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a indiqué jeudi dans un entretien à France 24 qu'elle était "à titre personnel" favorable à la fin du secret bancaire dans l'Union européenne.

Priée de dire si elle était favorable à une telle éventualité, Mme Lagarde a indiqué: "A titre personnel, je vous réponds: bien entendu oui".

L'Union européenne tente actuellement de convaincre ses Etats-membres de lever le secret bancaire en acceptant l'échange automatique des données bancaires qui se substituerait à l'échange à la demande, actuellement en vigueur entre certains pays.

Sous la pression de ses partenaires européens, le Luxembourg a accepté le 10 avril d'adopter ce nouveau mécanisme à partir de 2015. L'Autriche se montre, de son côté, encore récalcitrante.

Dans son entretien, Mme Lagarde a implicitement encouragé Vienne à franchir le pas.

"Je crois que les mouvements que l'on observe en particulier sur Luxembourg, et dont j'espère qu'on pourra les observer sur l'Autriche, vont dans la bonne direction", a-t-elle estimé.

"Je crois que c'est une excellente chose et pas seulement pour l'Europe, mais aussi de manière générale", a ajouté Mme Lagarde.

Les Américains ont adopté en 2010 le Fatca, une loi qui impose aux établissements financiers étrangers de transmettre au fisc les informations sur les comptes détenus par des contribuables américains afin de permettre aux administrations fiscales de recouper leurs déclarations de revenus.

Cette loi devrait entrer en vigueur par étapes à partir du 1er janvier 2014, soit avec près de deux ans de retard sur le calendrier initialement prévu.

jt/ob/bdx

PLUS:afp