NOUVELLES

La course aux trophées comme consolation

18/04/2013 01:06 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

Le Lightning de Tampa Bay ne gagnera pas le gros trophée cette saison, mais ses joueurs ont la chance d'en gagner des « petits ».

Steven Stamkos et Martin St-Louis poursuivront donc leur chasse au trophée Art-Ross (et au Maurice-Richard, dans le cas de Stamkos), jeudi soir, lors de la visite du Lightning (17-22-4) à Montréal face au Canadien (26-12-5).

Avec 27 buts, Stamkos vient au 2e rang de la LNH, à un but du meneur, Alexander Ovechkin. Les deux joueurs ont encore cinq matchs à disputer.

Dans la colonne des points, Stamkos et St-Louis en comptent tous deux 53, 3 de moins que Sidney Crosby, actuellement blessé.

Difficile, toutefois, de faire parler Stamkos sur la possibilité de remporter un troisième trophée Richard et un premier Art-Ross. Pas quand le Lightning vient au 13e rang dans l'Est, à huit points des séries avec cinq matchs à disputer.

« Je ne pense pas à ça, a dit Stamkos. Je veux jouer de la bonne façon. C'est dommage que Sidney soit blessé, mais ça fait malheureusement partie du hockey. Si Martin ou moi le dépassons, on le dépassera. Mais on ne se préoccupe pas de ça, on se préoccupe de l'équipe et de ce qu'on peut faire pour la rendre meilleure à l'avenir. C'est une saison décevante. »

La motivation

En revanche, les coéquipiers de Stamkos et St-Louis se servent de cette course aux trophées comme motivation.

« Ça serait le fun pour les deux, a laissé tomber le gardien Mathieu Garon. Je me souviens de l'an passé, Steven essayait de marquer son 60e et les gars essayaient de le trouver sur la glace. C'était important pour l'équipe. C'est toujours bon pour l'équipe d'avoir un coéquipier qui a une chance de gagner un trophée. »

Pour Ryan Malone, il n'y a toutefois pas d'efforts démesurés à faire pour aider un naturel comme Stamkos.

« Tu veux aider de chaque façon que tu peux. Mais Stammer travaille fort et le succès l'a toujours suivi. On n'a pas besoin de faire grand-chose! »

Déblocage imminent?

Stamkos se présente à Montréal dans sa pire séquence de la saison, au chapitre des buts. Il en a seulement inscrit deux à ses neuf derniers matchs. Au cours de cette séquence, il a tiré en moyenne 2,4 fois par match, un chiffre en baisse par rapport à sa moyenne de 3,5 tirs qu'il maintenait en début de saison et tout au long de la campagne 2011-2012.

Foi de son entraîneur, son filet inscrit mardi à Winnipeg pourrait bien le relancer pour les cinq derniers matchs.

« Il doit retourner à ses racines et tirer, parce qu'il n'y a pas beaucoup de joueurs dans la ligue qui possèdent un aussi bon lancer. Je crois qu'il est sur le point d'exploser, maintenant qu'il a marqué à Winnipeg. »

PLUS:rc