NOUVELLES

Koweït: procès en appel le 22 avril pour un chef de l'opposition

18/04/2013 09:37 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

Une Cour d'appel de Koweït va examiner la semaine prochaine un recours introduit par un chef de l'opposition, Mussalam al-Barrak, contre sa condamnation à cinq ans de prison pour propos jugés diffamatoires envers l'émir, a annoncé jeudi un avocat de la défense.

Me Abdelrahman al-Barrak a précisé sur Twitter que la Cour devrait se réunir le 22 avril.

Mussalam al-Barrak, un ancien député, avait été condamné lundi à cinq ans de prison ferme pour un discours prononcé lors d'un meeting le 15 octobre 2012 et jugé diffamatoire envers l'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah.

Mais selon la loi, il peut rester en liberté jusqu'à l'examen de son affaire en appel.

Mercredi soir, des heurts ont éclaté lorsque des forces anti-émeutes ont fait usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes pour disperser des milliers de partisans de l'opposition, qui protestaient après un raid de la police au domicile de M. Barrak pour l'arrêter et l'incarcérer.

Le ministère de la Santé a indiqué jeudi que 15 personnes, dont 12 policiers, avaient été blessées dans les heurts mais des militants ont affirmé que plusieurs manifestants blessés avaient reçu des soins dans des cliniques privées.

Un responsable de l'Association koweïtienne des droits de l'Homme, Mohamed al-Humaidi, a annoncé sur Twitter que 19 protestataires avaient été arrêtés et interrogés par la police sur leur participation à la manifestation.

Le ministère de l'Intérieur a condamné le recours à la violence, dont "les tirs en l'air", indiquant que les manifestants avaient tiré des feux d'artifice contre les policiers blessant plusieurs d'entre eux.

Des militants de l'opposition ont appelé à un nouveau rassemblement plus tard dans la journée pour protester contre le verdict rendu contre M. Barrak.

oh/tm/hj

PLUS:afp