NOUVELLES

Explosion au Texas: les recherches continuent, le nombre de morts inconnu

18/04/2013 05:56 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

WEST, États-Unis - Des secouristes fouillaient, jeudi, les décombres fumants d'une communauté agricole du Texas à la suite de l'explosion d'une usine d'engrais, explorant des maisons et des appartements détruits à la recherche de survivants ou de cadavres.

Le nombre de morts avait initialement été estimé à 15 personnes, mais les autorités ont plus tard refusé de fournir un bilan des décès ou d'élaborer sur la question. Plus de 160 personnes ont été blessées.

La destruction était visible tout autour de la West Fertilizer Co. Survenue mercredi soir, l'explosion a fait trembler la terre avec la force d'un petit séisme et a provoqué l'effondrement de dizaines de maisons, d'un immeuble à logements, d'une école et d'une résidence pour personnes âgées.

Le bruit de l'explosion a été entendu à des dizaines de kilomètres de la ville de West, une municipalité de 2800 habitants située à environ 30 kilomètres au nord de Waco.

Le sergent William Patrick Swanton, de la police de Waco, a déclaré que les recherches étaient difficiles et prenaient beaucoup de temps. Il a noté que les équipes devaient consolider la plupart des bâtiments endommagés avant de pouvoir y entrer.

M. Swanton a affirmé que les secouristes avaient toujours espoir de retrouver des survivants, mais a admis qu'il ne pouvait pas préciser combien de personnes avaient été secourues jusqu'ici.

Il a ajouté que rien n'indiquait que l'explosion, qui a généré un gigantesque nuage de fumée en forme de champignon et a laissé derrière elle un cratère, pourrait être autre chose qu'un simple accident industriel.

Les enquêteurs attendaient le feu vert jeudi pour se rendre sur les lieux. «Il fait encore trop chaud là-bas», a indiqué Franceska Perot, une porte-parole du Bureau fédéral de l'alcool, du tabac et des armes à feu.

On compterait parmi les victimes de trois à cinq pompiers volontaires qui s'étaient rendus sur place pour combattre un incendie. Plusieurs des personnes blessées avaient des os brisés, des coupures, des ecchymoses, des problèmes respiratoires et des brûlures mineures. Cinq blessés seraient aux soins intensifs et cinq autres dans un état critique.

Tard jeudi, le département de la Sécurité publique de l'État du Texas ne pouvait toujours pas confirmer combien de personnes avaient été tuées.

Certains témoins ont comparé le site de l'accident à une zone de guerre.

Julie Zahirniako a raconté qu'elle était avec son fils au terrain de jeu lorsque l'explosion s'est produite. Le garçon a été projeté à plus d'un mètre dans les airs et s'est cassé des côtes en retombant.

Selon le sergent Swanton, des pompiers volontaires ont répondu à un appel à l'usine environ une demi-heure avant l'explosion. Ils se sont vite rendu compte du danger et ont procédé à l'évacuation des lieux. La déflagration est survenue 20 minutes plus tard.

Les responsables ont révélé que l'usine fabriquait des produits similaires à ceux utilisés lors de l'attentat terroriste à Oklahoma City en 1995.

Le maire de West, Tommy Muska, a déclaré aux journalistes que sa municipalité avait besoin «de prières».

«Il y a beaucoup de blessés et il y a beaucoup de gens, j'en suis certain, qui ne seront pas ici demain. Nous allons chercher tout le monde», a-t-il assuré.

Le principal brasier était sous contrôle dès mercredi, mais les autorités ont demandé aux habitants de rester à l'intérieur en raison des risques d'explosion et de fuite d'ammoniac.

L'usine avait reçu une amende de 10 000 $ l'été dernier pour manquements aux règles de sécurité, mais le gouvernement a accepté que l'entreprise ne paie que 5250 $ après qu'elle eut corrigé la situation.

Selon des documents consultés par l'Associated Press, l'Administration américaine pour la sécurité des pipelines et matériaux dangereux avait découvert que la West Fertilizer Co. prévoyait transporter de l'ammoniac sans prendre les mesures de sécurité nécessaire. Un inspecteur avait également déterminé que les réservoirs d'ammoniac de l'usine n'étaient pas adéquatement identifiés.

PLUS:pc