NOUVELLES

Attentat de Boston: les enquêteurs cherchent à identifier deux hommes (presse)

18/04/2013 08:23 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

Les enquêteurs chargés de l'investigation sur le double attentat de Boston cherchent à identifier deux hommes aperçus en train de discuter près de la ligne d'arrivée du marathon, rapporte jeudi le New York Post, qui publie trois photos montrant ces hommes.

Leurs photos, ajoute le quotidien, ont été distribuées en interne aux forces de l'ordre à des fins d'identification.

Le premier homme porte un gros sac à dos noir, une casquette claire et des lunettes de soleil, le deuxième une veste de survêtement bleue aux manches rayées et un gros sac de sport également bleu.

"Il n'y a pas de preuve directe les liant (au double attentat), mais les autorités veulent les identifier", précise le quotidien.

Mercredi, une source judiciaire avait indiqué à l'AFP que les enquêteurs disposaient de photos "d'une personne dont nous pensons que c'est un suspect".

"Nous cherchons à savoir qui elle est. Cette personne n'est pas en garde à vue et nous ne l'avons pas clairement identifiée", avait ajouté cette source.

Depuis, plusieurs médias américains ont parlé d'un deuxième suspect.

Selon le Boston Globe, c'est une caméra de surveillance d'un grand magasin qui a permis aux enquêteurs d'avoir une "vue claire de la zone" près de la ligne d'arrivée du marathon, et les images d'une chaîne locale de télévision les ont également aidés.

Mais les enquêteurs n'ont encore arrêté personne.

"En dépit des informations disant l'inverse, il n'y a pas eu d'arrestation", avait annoncé mercredi après-midi la police de Boston.

Le FBI, qui n'a pas tenu mercredi son point de presse annoncé, avait également démenti toute arrestation, en soulignant la nécessité pour la presse d'être prudente en raison des "conséquences non intentionnelles" que peuvent avoir des "informations inexactes".

Deux jours après le plus grave attentat commis aux Etats-Unis depuis le 11-Septembre, les enquêteurs n'ont encore ni motif, ni revendication, et aucune hypothèse n'est privilégiée, entre terrorisme international ou intérieur.

Les deux bombes avaient explosé à 12 secondes d'intervalle, à une centaine de mètres de distance, près de la ligne d'arrivée du célèbre marathon couru cette année par 23.000 personnes.

Trois personnes ont été tuées et quelque 180 autres blessées, dont une dizaine ont dû être amputées, certaines des deux jambes, en raison des profondes blessures causées par les clous, les échardes de métal et les billes d'acier incluses dans les bombes artisanales confectionnées dans des cocottes-minute.

Le président Barack Obama et son épouse Michelle doivent participer jeudi dans la cathédrale de Boston à une cérémonie oecuménique en l'honneur des victimes.

bd/sam

PLUS:afp