NOUVELLES

Alonso veut se hisser devant Vettel avec une deuxième victoire d'affilée

18/04/2013 02:26 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

SAKHIR, Bahreïn - Après avoir mis fin à une disette de 12 courses avec une victoire dominante au Grand Prix de Chine, Fernando Alonso semble être le candidat le plus probable pour mettre fin au règne de Red Bull et de Sebastian Vettel.

Le double champion du monde de Formule 1 aura l'occasion de devancer Vettel au championnat des pilotes s'il l'emporte, dimanche, au Grand Prix du Bahreïn, une course qui soulève l'ire des groupes de défense qui se plaignent qu'elle soit disputée alors que les autorités travaillent d'arrache-pied pour faire taire ceux qui protestent contre le gouvernement de cette nation divisée.

Des manifestations ont eu lieu aux abords du circuit, jeudi, mais le président du complexe, Zyed Alzayani, a déclaré que l'épreuve n'était pas menacée et qu'elle sera disputée comme prévu.

Quatre jours après son sacre en Chine, Alonso a passé la journée de jeudi à tempérer les attentes à son endroit, alors que plusieurs le voient maintenant comme favori pour remporter le championnat 2013.

«Nous ne sommes toujours pas devant, a-t-il rappelé. Les gens aiment parler de cela après une victoire. Mais en Chine, Sebastian était le plus rapide. Ils ont toutefois choisi une bien étrange stratégie le samedi et ont compromis leur course.

«Nous devons continuer de nous améliorer et être un peu plus rapides. Nous aurons quelques ajouts pour cette course et de nouvelles composantes pour Barcelone et Monaco. Nous espérons être l'une des meilleures voitures dans les prochains mois.»

Alonso a aussi déclaré qu'il était trop tôt pour prédire qui sera le champion à l'issue des 19 courses alors que les trois premières de la saison ont produit autant de vainqueurs: Kimi Räikkönen l'a emporté sur sa Lotus en Autriche et Vettel en Malaisie.

«On a aussi vu plusieurs surprises l'an dernier et les trois premières courses servent plus ou moins à déceler le potentiel de tout le monde, a-t-il ajouté. Nous avons que les voitures Red Bull sont probablement les meilleures, alors elles seront aussi dans la course, et Kimi est fantastique. Il est peut-être le meilleur pilote jusqu'ici.»

Vettel, qui a gagné la course du Bahreïn l'an dernier, a admis que la stratégie utilisée par l'équipe en Chine n'avait pas fonctionné. Il a complété le dernier tour de qualification sur les gommes les plus dures, sachant qu'elles le relégueraient en fond de grille, mais lui permettraient de demeurer plus longtemps en piste.

Il croit toutefois que la charge tardive qui lui a presque permis de rattraper Lewis Hamilton, troisième, est bon signe.

«Ce n'est pas un désastre, pour être honnête, a dit Vettel. On a eu plutôt une bonne course. On a presque terminé sur le podium. On avait raison de croire en notre stratégie, même si au final, elle n'a pas si bien fonctionné.»

PLUS:pc