NOUVELLES

Wall Street ouvre en baisse après des résultats d'entreprises décevants

17/04/2013 09:54 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York s'affichait en baisse à l'ouverture mercredi, des résultats d'entreprises décevants s'ajoutant à un regain d'inquiétudes sur la vigueur de la reprise économique mondiale: le Dow Jones lâchait 0,66% et le Nasdaq 0,96%.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average reculait de 97,46 points à 14.659,32 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 31,20 points à 3.233,43 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 perdait 0,89% (- 13,97 points) à 1.560,60 points.

Wall Street avait pourtant rebondi vigoureusement mardi au lendemain de sa pire séance en cinq mois, stimulée par des comptes de sociétés meilleurs qu'attendu et un bon chiffre sur l'immobilier américain: le Dow Jones avait gagné 1,08% à 14.756,78 points et le Nasdaq 1,50% à 3.264,63 points.

"Les courtiers digèrent des résultats trimestriels sans éclat", ont noté les analystes de Charles Schwab, mentionnant les bénéfices en dessous des attentes du marché de Bank of America et du groupe Intel, ainsi que les revenus décevants de Yahoo!.

Ces chiffres surviennent alors que "les inquiétudes sur la croissance économique mondiale couvent", ont-ils ajouté.

Le marché avait déjà été échaudé la veille par l'abaissement par le Fonds monétaire international de ses prévisions de progression de la croissance mondiale en 2013 et lundi par l'annonce d'un ralentissement de la croissance chinoise au premier trimestre.

Et mercredi, "des rumeurs sur une possible dégradation de la note de l'Allemagne et de la France" alarmaient un peu plus les investisseurs, a relevé Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Les opérateurs attendent désormais la publication du Livre Beige de la banque centrale américaine (Fed), un rapport de conjoncture sur l'économie américaine publié toutes les six à huit semaines.

Ils chercheront dans ce document des indices sur les intentions de l'institution quant à la durée de sa politique monétaire ultra-accommodante, dont Wall Street a largement profité ces derniers mois.

Le marché obligataire progressait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,714% contre 1,719% mardi soir et celui à 30 ans à 2,894% contre 2,903% la veille.

jum/sl/lor

PLUS:afp