NOUVELLES

Wall Street finit en net recul, plombée par des résultats décevants et Apple

17/04/2013 04:36 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York a terminé nettement dans le rouge mercredi, plombée par des résultats d'entreprises décevants et la chute de l'action d'Apple dans un marché s'inquiétant pour les perspectives de croissance mondiale: le Dow Jones a lâché 0,94% et le Nasdaq 1,84%.

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones Industrial Average a perdu 138,19 points à 14.618,59 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 59,96 points à 3.204,67 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a perdu 1,43% (-22,56 points) à 1.552,01 points.

Le marché "ressent l'impact des craintes sur la croissance mondiale et les mauvais résultats de plusieurs entreprises", a indiqué Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Les investisseurs ont été échaudés ces derniers jours par l'abaissement des prévisions du Fonds monétaire international sur la croissance mondiale en 2013 et par l'annonce d'un ralentissement de la croissance chinoise au premier trimestre.

Et mercredi, Wall Street n'a fait que "perpétuer la baisse de l'appétit pour le risque déjà observée sur les marchés de matières premières", selon Peter Cecchini, de Cantor Fitzgerald.

Alors que l'or a subi en début de semaine son plongeon le plus brutal en 30 ans, le prix du baril de pétrole a encore reculé, de près de deux dollars, mercredi à New York quand le prix de l'argent et du cuivre s'affichait aussi en baisse.

Dans ce contexte, le marché a réagi négativement aux résultats en dessous des attentes de Bank of America, qui ont tiré à la baisse l'ensemble du secteur bancaire, ou aux revenus décevants de Yahoo!.

Les investisseurs ont aussi vendu massivement les actions Apple, effrayés par les prévisions moroses de chiffre d'affaires d'un de ses sous-traitants pour le trimestre en cours.

"Le marché entre peut-être dans cette phase de correction technique qu'on attend depuis quelque temps" après la forte progression des indices ces derniers mois, a remarqué M. Cardillo. "Ce ne sera sans doute pas un déclin linéaire mais plutôt un pas en avant pour deux pas en arrière", a-t-il avancé.

Les investisseurs ont fait peu de cas de la publication du Livre Beige de la banque centrale américaine, selon lequel la croissance économique américaine, de fin février à début avril, s'est amélioré tout en restant modérée.

"C'est toujours un peu la même chose (...) il n'y a rien de très excitant dans ce document, rien qui indique une période d'accélération de l'activité", selon Michael Gayed, de Pension Partners.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,704% contre 1,719% mardi soir et celui à 30 ans à 2,886% contre 2,903% la veille.

jum/sl/mdm

PLUS:afp