NOUVELLES

USA: la FDA bloque des génériques de l'OxyContin, un puissant antidouleur

17/04/2013 01:23 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a bloqué la commercialisation de versions génériques du puissant anti-douleur OxyContin (de la mollécule oxycodone), estimant que la nouvelle formule du médicament avait permis de réduire son utilisation non-médicale illicite.

"La FDA a déterminé que la reformulation de l'OxyContin rend plus difficile de l'utiliser pour se droguer par rapport à l'original. Le comprimé est plus difficile à écraser, à briser ou à dissoudre", écrit la Food and Drug Administration dans un communiqué publié sur son site mardi soir.

Le fabricant de l'OxyContin, Purdue Pharma détenteur du brevet qui a expiré mardi, avait déjà retiré du marché la version orginale il y a deux ans et demi en commercialisant la nouvelle formule.

En entérinant cette nouvelle version de l'anti-douleur et son nouveau label, la FDA a aussi décidé de ne pas autoriser la mise sur le marché de génériques de l'OxyContin copiant l'original, prolongeant ainsi de facto la protection du brevet.

Les ventes d'Oxycontin ont généré 2,8 milliards de dollars en 2012, selon la société spécialisée IMS Health Inc.

"Le développement d'analgésiques opioïdes difficiles à utiliser illicitement est une priorité de santé publique de la FDA", souligne le Dr Douglas Throckmorton, directeur adjoint du Centre d'évaluation et de recherche des médicaments de l'agence.

Preuve de l'efficacité de cette nouvelle formule de l'OxyContin contre une utilisation illégale par inhalation ou injection, un grand nombre des utilisateurs illicites se sont reportés sur l'héroïne, selon une recherche publiée en juillet 2012 dans la revue médicale américaine New England Journal of Medicine.

Initialement, cet antidouleur fréquemment prescrit était vu comme une partie de la solution aux abus d'opioïdes car il était conçu pour faire effet lentement dans l'organisme, évitant ainsi de provoquer un état euphorique.

Mais les toxicomanes ont trouvé une parade en écrasant les comprimés d'OxyContin pour les inhaler sous forme de poudre fine ou pour les dissoudre dans de l'eau pour des injections.

De cette façon, ils pouvaient consommer de fortes doses de l'anti-douleur et obtenir rapidement un état euphorique.

Après la mise sur le marché en 2010 de l'OxyContin reformulé, le nombre de drogués recourant à cet anti-douleur a fortement diminué, ont précisé les auteurs de cette étude.

js/bdx

PLUS:afp