NOUVELLES

Procureurs tués au Texas: la femme d'un ex-juge de paix mise en accusation

17/04/2013 06:49 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

La femme d'un ancien juge de paix mécontent a été mise en accusation mercredi au Texas dans les meurtres de deux procureurs de cet Etat du sud des Etats-Unis, faisant ainsi retomber la thèse d'un vaste complot contre le gouvernement.

Le procureur du comté de Kaufman, près de Dallas, et sa femme avaient été retrouvés morts abattus à leur domicile fin mars, moins de deux mois après le meurtre d'un procureur travaillant dans le même bureau, également tué par balle.

Parmi les pistes de départ évoquées par les enquêteurs, figurait celle de défenseurs de la suprématie de la race blanche, dont un groupe, la Fraternité aryenne, avait menacé les autorités judiciaires après l'inculpation de dizaines de ses membres.

Mais des recherches plus poussées ont finalement conduit à un email annonçant d'autres attaques et à Eric Williams, 46 ans, un ancien juge de paix ayant perdu son travail et sa licence après avoir été reconnu coupable de vol.

Ce dernier a été arrêté samedi et accusé d'avoir proféré une "menace à caractère terroriste", indique le bureau du shérif du comté de Kaufman dans les documents d'accusation.

La femme de l'ancien employé, Kim Williams, a quant à elle "avoué son implication dans la planification et la mise à exécution des meurtres par balle" des trois victimes, souligne un mandat d'arrestation.

Elle a affirmé au shérif que son mari avait tiré.

mso/sam/are

PLUS:afp