NOUVELLES

La Nouvelle-Zélande légalise le mariage entre conjoints de même sexe

17/04/2013 07:03 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT
Getty Images
Gay-rights supporters celebrate in a bar in Wellington on April 17, 2013 after New Zealand became the first Asia-Pacific country to legalise same-sex marriage after a decades-long campaign. A parliamentary vote overwhelmingly backed a move to amend the 1955 Marriage Act 77-44 to describe matrimony as a union of two people regardless of their sex, sexuality or how they choose to identify their gender. AFP PHOTO / MARTY MELVILLE (Photo credit should read Marty Melville/AFP/Getty Images)

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande - La Nouvelle-Zélande est devenue mercredi le 13e pays de la planète mais le premier de la région Asie-Pacifique à légaliser le mariage entre conjoints de même sexe.

Les parlementaires néo-zélandais ont adopté, par 77 voix contre 44, la loi légalisant le mariage gai lors de sa troisième et dernière lecture.

Les parlementaires avaient été invités à voter en fonction de leur conscience, sans nécessairement obéir à la ligne de leur parti. La loi avait été présentée par la travailliste Louisa Wall mais appuyée par le premier ministre centriste John Key.

La Nouvelle-Zélande autorisait les unions civiles depuis 2005, ce qui conférait plusieurs droits aux couples gais. Ceux-ci pourront dorénavant adopter des enfants et leurs mariages seront reconnus dans d'autres pays. La loi entrera en vigueur à la fin du mois d'août.

La loi australienne n'autorise toujours pas le mariage gai, et rien n'indique que la situation puisse changer prochainement. Un militant australien des droits des homosexuels a prédit que plusieurs couples se rendront maintenant se marier en Nouvelle-Zélande.

Le mariage entre conjoints de même sexe est reconnu au Canada, en Belgique, en Espagne, aux Pays-Bas, en Afrique du Sud, en Norvège, en Suède, au Portugal, en Islande, en Argentine et au Danemark. Les parlementaires de l'Uruguay ont adopté la semaine dernière une loi en ce sens, qui devrait maintenant être entérinée par le président Jose Mujica.

Neuf États américains reconnaissent également de tels mariages, même si ce n'est pas le cas pour le gouvernement fédéral.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pays qui ont dit oui