NOUVELLES

Les obsèques de Margaret Thatcher ont été célébrées à Londres

17/04/2013 06:12 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

LONDRES - Les funérailles de l'ancienne première ministre britannique Margaret Thatcher ont été célébrées à Londres, mercredi.

Quelque 2300 personnes ont assisté aux obsèques à la cathédrale St. Paul. La reine Élizabeth II et son mari, le prince Philip, étaient présents, tout comme onze premiers ministres et des dignitaires provenant de partout sur la planète, dont le premier ministre canadien Stephen Harper et l'un de ses prédécesseurs, Brian Mulroney, qui a côtoyé Mme Thatcher alors qu'ils étaient tous deux chefs de gouvernement.

Au total, 170 pays étaient représentés aux funérailles.

Plus de 700 militaires avaient été déployés le long du parcours vers la cathédrale et quelque 4000 policiers assuraient la sécurité de l'événement.

Les gens qui s'étaient massés le long du parcours ont applaudi le passage du cercueil, mais quelques huées ont aussi été entendues. Certains ont tourné le dos au cercueil en guise de protestation, et des prises de bec ont éclaté dans la foule entre les partisans de Mme Thatcher et ses détracteurs.

Les participants à la cérémonie ont été accueillis par la musique de compositeurs britanniques comme Elgar et Vaughan Williams, alors que les funérailles étaient agrémentées d'hymnes et de lectures choisies par Mme Thatcher, fille d'un épicier méthodiste.

On a notamment fait lecture d'un passage de l'auteur T.S. Eliot pendant qu'étaient jouées un extrait du «Requiem» de Gabriel Fauré et l'hymne patriotique «I Vow to Thee, My Country» — qui avait aussi été entendue lors des funérailles de la princesse Diana.

La petite-fille de 19 ans de Mme Thatcher, Amanda, a lu un extrait des Éphésiens: «Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice». C'était une image classique de la Dame de fer, reflétant à la fois la force et la certitude, qui lui ont valu autant d'admirateurs que d'ennemis.

Le doyen de la cathédrale St. Paul, David Ison, a rappelé «son courage, sa volonté et sa détermination à accomplir ce qu'elle croyait nécessaire pour le bien commun».

La foule a ensuite applaudi quand le cercueil est sorti de l'église, pendant que les cloches de la cathédrale retentissaient.

La dépouille de Mme Thatcher sera incinérée, comme elle l'avait souhaité.

M. Harper, lui, était ensuite invité par le lord-maire de Londres. Il devait par la suite dîner en privé avec le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et son épouse.

PLUS:pc