NOUVELLES

Corruption: Alstom "coopère" avec les autorités aux Etats-Unis

17/04/2013 10:10 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

Le groupe industriel français Alstom a assuré qu'il "coopérait de façon constructive" avec les autorités judiciaires américaines, qui ont annoncé mardi des accusations de corruption contre deux de ses responsables, un ancien et un actuel.

"Alstom coopère de façon constructive avec le département de la Justice depuis deux ans pour répondre à toute allégation d'inconduite passée", a-t-il indiqué dans une réaction envoyée par courriel.

Le groupe se dit "déterminé à assurer que la conduite de ses affaires dans le monde entier est totalement conforme à toutes les lois et réglementations", et souligne que "comme pour tout individu, M. Pierucci a le droit à la présomption d'innocence".

Le département américain de la Justice avait annoncé mardi que Frédéric Pierucci, un Français de 45 ans présenté comme un responsable d'une entreprise française non identifiée nommément, mais dont la description semblait correspondre à Alstom, avait été arrêté dimanche dans un aéroport new-yorkais.

Les autorités américaines l'accusent d'avoir participé à un système de corruption mis en place pour décrocher des contrats en Indonésie.

Le DoJ a révélé parallèlement qu'un ancien responsable de la même entreprise, David Rothschild, avait plaidé coupable dans la même affaire en novembre. Les documents avaient à l'époque été mis sous scellés.

Des bureaux d'Alstom en Indonésie avaient été perquisitionnés en juillet 2012 dans le cadre d'une enquête pour corruption présumée impliquant un influent député.

La Loi sur les pratiques de corruption à l'étranger (FCPA) donne aux Etats-Unis le droit d'enquêter sur de tels agissements quand ils impliquent une entreprise cotée à la Bourse américaine ou des citoyens ou résidents américains. Alstom était coté à Wall Street jusqu'en 2004.

soe/sl/bdx

PLUS:afp