NOUVELLES

Attentats de Boston: ce qu'on sait à ce stade

17/04/2013 11:07 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

Un sac noir, une cocotte minute, et un éventail de suspects et motifs "complètement ouvert": voici ce qu'on sait à ce stade sur le double attentat qui a endeuillé lundi le célèbre marathon de Boston.

- L'ATTENTAT:

Deux bombes posées sur ou près du sol, qui explosent à 14H50 (18H50) à 12 secondes d'intervalle. L'une, à 30 mètres de la ligne d'arrivée du marathon, l'autre à environ 100 mètres de là, du même côté de la rue, Boylston Street en centre-ville. Placées dans une cocotte minute de 6 litres (un couvercle a été retrouvé sur un toit), composée d'explosifs faciles à trouver dans le commerce, auxquels avaient été ajoutés des billes d'acier et des clous, pour en maximiser l'impact. Les enquêteurs ont retrouvé sur place des lambeaux de nylon noir, et pensent que les bombes, équipées d'une minuterie ou activées à distance, étaient cachées dans un sac ou sac à dos. Un sac "lourd", a précisé le responsable du FBI en charge de l'enquête Rick DesLauriers.

- LES AUTEURS:

A ce stade, aucune revendication, et aucune piste n'est privilégiée, entre terrorisme international ou intérieur.

- "Nous ne savons pas encore (...) qui a mené cet attentat ou pourquoi, s'il a été planifié et exécuté par une organisation terroriste, étrangère ou américaine, ou si c'était l'acte d'un individu", a déclaré mardi le président Barack Obama.

- "L'éventail des suspects et des motivations possibles reste complètement ouvert", selon M. DesLauriers.

- LES VICTIMES:

3 morts: Martin Richard, petit Bostonien de 8 ans qui peu avant avait embrassé son père sur la ligne d'arrivée, une étudiante chinoise de Boston University dont l'identité n'a pas été rendue publique, et une gérante de restaurant de 29 ans, Krystle Campbell, qui habitait Medford dans la banlieue de Boston.

Environ 180 blessés dont 9 enfants, la plupart atteints aux jambes, et dont une douzaine ont du être amputés, parfois des deux jambes.

- L'ENQUETE:

Dirigée par le FBI, en coopération avec la police locale et plusieurs dizaines d'agences fédérales regroupées au sein d'une cellule antiterroriste, elle implique plus de 1.000 personnes.

Le FBI a publié mercredi une douzaine de photos montrant notamment des morceaux de cocotte minute tordus par le choc, des lambeaux de sac noir, ce qui semble un composant de circuit électrique, un clou et des billes.

Les enquêteurs, qui en plus de ces indices matériels disposent du contenu de caméras de surveillance, ont lancé plusieurs appels au public pour qu'il lui transmette toutes ses photos et vidéos, ou toute information même anodine, qui pourrait les aider. Ils ont déjà reçu depuis plus de 2.000 informations.

Des enquêteurs se sont même rendus à l'aéroport de Boston pour solliciter les photos et vidéos des voyageurs quittant la ville après le marathon.

bd/bdx

PLUS:afp