NOUVELLES

Armes chimiques en Syrie: Washington renforce son dispositif en Jordanie

17/04/2013 02:26 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont renforcé leur dispositif militaire en Jordanie pour entraîner l'armée jordanienne et intervenir le cas échéant pour sécuriser les stocks d'armes chimiques en Syrie, a annoncé mercredi le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel.

"La semaine dernière, j'ai ordonné le déploiement d'éléments d'un état-major de l'armée de Terre pour renforcer cette mission à Amman", a déclaré le chef du Pentagone lors d'une audition consacrée à la Syrie devant les sénateurs de la commission des Forces armées.

Washington a déjà déployé en octobre environ 150 militaires des forces spéciales en Jordanie pour cette mission. Le Pentagone avait alors précisé que les soldats américains aideraient notamment à "établir un quartier général" pour diriger les opérations relatives à la Syrie.

Avec le renfort décidé par M. Hagel, la présence militaire en Jordanie dépassera les 200 hommes, selon un responsable américain de la Défense.

"Le département de la Défense a des plans prêts pour répondre à tous les scénarios possibles s'agissant des armes chimiques", a assuré Chuck Hagel lors de l'audition.

"Si (le président syrien Bachar al-)Assad et ceux sous son commandement ont recours aux armes chimiques ou manquent à leurs obligations de les sécuriser, il y aura des conséquences et ils seront tenus pour responsables", a-t-il rappelé.

Il s'est cependant gardé de préciser ces "conséquences" ou d'évoquer dans ses remarques liminaires les allégations d'utilisation d'armes chimiques en Syrie.

Lundi, le chef de la diplomatie britannique William Hague avait évoqué "des preuves de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie".

S'agissant de la politique américaine en Syrie, Chuck Hagel a rappelé que Washington se cantonnait à une aide humanitaire, d'un montant de 385 millions de dollars, et à une "assistance technique" pour une aide "non létale" comprenant des équipements médicaux et de communication fournie à 1.500 rebelles syriens considérés comme modérés. Cette aide s'élève à 117 millions de dollars, a-t-il rappelé.

Le ministre a par ailleurs annoncé qu'il se rendrait à partir de samedi en tournée en Israël, en Jordanie, en Arabie saoudite, en Egypte et aux Emirats arabes unis.

mra-ddl/sam

PLUS:afp