NOUVELLES

Antonin Décarie n'est plus qu'à une victoire d'un combat de championnat

17/04/2013 02:33 EDT | Actualisé 17/06/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Antonin Décarie s'approche de plus en plus d'un combat de championnat du monde. En fait, seul Luis Carlos Abregu se dresse entre lui et son objectif.

Décarie (27-1, 8 K.-O.) et Abregu (34-1, 28 K.-O.) se battront samedi, à Buenos Aires, pour la ceinture Silver des mi-moyens du WBC, un titre actuellement vacant. Le duel, présenté sur la chaîne américaine HBO, servira de demi-finale au combat de championnat du monde des moyens du WBC entre Sergio Martinez (50-2-2, 28 K.-O.) et le Britannique Martin Murray (25-0-1, 11 K.-O.).

Le Québécois et l'Argentin sont actuellement classés cinquième et premier aspirant au titre détenu par le champion intérimaire Robert Guerrero (qui tentera d'officialiser son titre face à Floyd Mayweather, le 4 mai). Le vainqueur de ce combat entre Décarie et Abregu deviendra de facto l'aspirant obligatoire du gagnant du combat du 4 mai prochain.

«Le fait de se battre chez lui, en Argentine, rehaussera la valeur de ma victoire, a dit Décarie. Je suis confiant. J'ai beaucoup d'énergie. Je ressens un engouement, j'ai hâte d'aller boxer. J'ai l'impression d'être dans une forme extraordinaire, même si on dit ça à chaque fois et que c'est redondant.»

Il s'estime mieux équipé que jamais pour aller livrer ce combat en territoire hostile, disputé devant plus de 40 000 partisans qui seront entassés au stade Jose-Amalfitani.

«Je n'aurais pas les outils nécessaires pour aller battre un gars de ce niveau-là si je ne m'étais pas battu sur la route dans le passé, a admis Décarie. Le fait d'aller boxer en France (face à Souleymane M'baye, qui lui a infligé son seul revers), j'ai appris beaucoup de choses. Le fait de boxer sur les ondes de HBO, aux États-Unis à mon dernier combat contre un gars de la place (Alex Perez), ça m'a donné encore plus d'expérience.

«Ce sera extrêmement critique pour ce combat contre l'aspirant no1, un gars qui est reconnu et qui fait toujours ses combats soit sur HBO, soit sur Showtime. C'est une grosse pointure, mais je suis convaincu à 100 pour cent que tous les éléments pour aller battre ce gars-là. C'est un combat qui semble difficile, mais moi, je suis persuadé que j'ai tout ce qu'il faut pour remporter ce combat.»

Décarie s'est même permis un petit jab à l'endroit des autres boxeurs québécois, dont la fiche en territoire ennemie n'est pas très reluisante.

«Une victoire là-bas me permettrait d'être le seul Québécois à avoir réussi à battre une grosse pointure à l'étranger. Récemment, on a eu de belles victoires, les gars ont performé (sic) de manière extraordinaire, mais toujours au Québec.»

Son entraîneur, Marc Ramsay estime qu'une victoire contre Abregu augmentera la notoriété de son protégé.

«Parfois, on peut gagner des combats qui ne sont pas des combats de championnat du monde, mais qui sont plus importants encore. De battre Abregu chez lui, ça obligerait les vedettes de la division à regarder vers Antonin.»

Bizier en championnat du monde?

Le Groupe Yvon Michel pourrait bien voir un autre de ses protégés livrer un combat de championnat du monde dans les prochaines semaines.

Kevin Bizier (20-0, 14 K.-O.) pourrait obtenir la chance de se battre contre le champion des mi-moyens de l'IBF, l'Américain Devon Alexander (24-1, 13 K.-O.).

Alexander doit défendre son titre le 18 mai prochain, à Atlantic City, mais pour l'instant, Golden Boy Promotions n'a pas d'adversaire à lui opposer. Le Britannique Kell Brook (29-0, 19 K.-O.), aspirant no 1, s'est désisté de l'affrontement et l'échelon no 2 est pour l'instant vacant. Comme Bizier est le troisième aspirant, les gens de Golden Boy ont approché GYM. Les deux clans négocient actuellement les conditions de cet éventuel combat.

Bizier devait initialement se battre sur la carte du 25 mai prochain, alors que Jean Pascal et Lucian Bute s'affronteront en grande finale. Un des obstacles possible à la tenue du combat face à Alexander le 18 mai pourrait être la disponibilité de son entraîneur Ramsay, qui s'occupe également de Pascal et qui se trouvera donc en camp d'entraînement à Las Vegas avec ce dernier pour quelques jours au début du mois de mai.

PLUS:pc