NOUVELLES

Wall Street rebondit grâce à des chiffres américains encourageants

16/04/2013 04:28 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York a rebondi vigoureusement mardi au lendemain de sa pire séance en cinq mois, stimulée par des résultats de sociétés meilleurs qu'attendu et un bon chiffre sur l'immobilier américain: le Dow Jones a gagné 1,08% et le Nasdaq 1,50%.

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 157,58 points à 14.756,78 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 48,14 points à 3.264,63 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'est adjugé 1,43% (+22,21 points) à 1.574,57 points.

Le marché "obéit à une sorte de rebond réflexe après les ventes massives de la veille, l'élément principal étant le retour de l'argent dans le secteur des matières premières", a remarqué Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

Les investisseurs avaient de fait été ébranlés lundi par l'annonce d'un ralentissement inattendu de la croissance chinoise, qui a servi de prétexte à un net recul de l'ensemble des matières premières, du brut au cuivre, en passant par l'argent.

Les opérateurs étaient particulièrement attentifs au prix de l'or, qui reprenait un peu de vigueur mardi après avoir enregistré la veille son plongeon le plus brutal en trente ans.

Rassurés de ce côté, "les investisseurs tournent désormais leur attention vers les résultats financiers du premier trimestre", a remarqué Fred Dickson de DA Davidson.

Et les chiffres supérieurs aux attentes du marché de grandes entreprises comme le géant des boissons Coca-Cola, le gérant d'actifs BlackRock ou le groupe pharmaceutique Johnson and Johnson ont rassuré les opérateurs.

Les indices ont aussi été encouragés par un bon chiffre dans le secteur de l'immobilier: les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont bondi pour le deuxième mois d'affilée en mars, atteignant leur niveau le plus élevé en près de cinq ans.

L'annonce d'une légère baisse des prix à la consommation aux Etats-Unis en mars a par ailleurs donné le signe que la banque centrale américaine "pouvait poursuivre sans obstacle majeur son programme de rachat d'actifs", dont Wall Street profite largement depuis plusieurs mois, a relevé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Ces informations ont fait passer à l'arrière-plan les prévisions mitigées du Fonds monétaire international, qui a abaissé son estimation de croissance pour les Etats-Unis en 2013.

Le marché obligataire s'est affiché à la baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,719% contre 1,702% lundi soir et celui à 30 ans à 2,903% contre 2,882% la veille.

jum/sl/rap

PLUS:afp