NOUVELLES

Tunisie et FMI tablent sur 4% de croissance en 2013, prévision en baisse

16/04/2013 09:27 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

Le gouvernement tunisien et le Fonds monétaire international tablent sur une croissance du PIB de 4% en 2013, une prévision en baisse d'un demi-point de pourcentage, ont indiqué mardi le ministre des Finances et un représentant du FMI.

"Je pense que le taux de croissance en 2013 sera de 4%. L'économie tunisienne reste tributaire de chocs exogènes comme la crise en Europe et l'incertitude politique (en Tunisie) qui pourrait entraver l'investissement", a déclaré à la presse Amin Mati, directeur-adjoint Moyen-Orient et Asie centrale du FMI.

Le ministre des Finances a ensuite indiqué que le gouvernement avait revu à la baisse sa prévision de croissance 2013 à 4%, contre 4,5% jusqu'alors.

Le FMI et la Tunisie ont annoncé mardi être "proches d'un accord de principe" sur un plan d'aide de précaution de 1,75 milliard de dollars, l'économie du pays, malgré une croissance de 3,6% en 2012, restant très fragile.

Minée par l'instabilité politique, des conflits sociaux à répétition et des investissements en berne, la croissance tunisienne est restée insuffisante pour véritablement entamer le mal endémique du pays qu'est le chômage (17% de la population active environ).

Or la révolution de janvier 2011 avait été largement nourrie par la misère et le manque d'emplois, particulièrement pour les jeunes.

La situation économique s'est cependant largement améliorée par rapport à l'année 2011, lorsque la Tunisie avait connu une grave récession.

ms-alf/kl/sw

PLUS:afp